Publications du Service canadien des forêts

Genetic variation in wood shrinkage and its correlations with tree growth and wood density of Calycophyllum spruceanum at an early age in the Peruvian Amazon. 2007. Sotelo Montes, C.; Beaulieu, J.; Hernandez, R.E. Can. J. For. Res. 37: 966-976.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 27390

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI (identifiant d'objet numérique) : 10.1139/X06-288

† Ce site peut exiger des frais.

Résumé

Calycophyllum spruceanum (Benth.) Hook. f. ex Shum. est une espèce importante dans le bassin de l’Amazonie péruvienne. Du fait que les fermiers et l'industrie utilisent du bois provenant des jeunes arbres, les généticiens devraient étudier la variation génétique des propriétés du bois juvénile pour connaître son potentiel d’amélioration. Une étude précédente employant le même essai de provenance/descendance a montré qu'il y avait variation génétique significative de la croissance de l'arbre et de la masse volumique du bois, que l'héritabilité était plus élevée pour la masse volumique que pour la croissance, et que la masse volumique et la croissance étaient corrélées positivement à 39 mois. Cet article présente des résultats pour le retrait du bois à 39 mois et leurs corrélations avec la croissance de l'arbre et la masse volumique du bois. Les données provenaient d’arbres récoltés lors d’une éclaircie. Le retrait fut relativement faible si l’on tient compte de sa masse volumique. La variation génétique du retrait due aux familles dans les provenances fut significative, tandis que celle due aux provenances, ne le fut que dans certains cas. L’héritabilité était modérément élevée pour le retrait linéaire et volumétrique (0,37–0,50) et faible pour le rapport retrait tangentiel/radial (0,21–0,29). Les corrélations génétiques qui ont été considérées significatives étaient entre 0,30 et 0,80. En général, les corrélations génétiques suggèrent que la sélection des arbres à croissance plus rapide et (ou) avec une masse volumique du bois plus élevée, aura comme conséquence un bois avec un plus grand retrait et un plus grand rapport retrait tangentiel/radial.

Dernière mise à jour :