Publications du Service canadien des forêts

In vivo replication kinetics and transcription patterns of the nucleopolyhedrovirus (NeabNPV) of the balsam fir sawfly, Neodiprion abietis. 2007. Duffy, S.P.; Becker, E.M.; Whittome, B.H.; Lucarotti, C.J.; Levin, D.B. Journal of General Virology 88: 1945-1951.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 27359

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

Nous avons étudié la réplication et la transcription de l'ADN du virus NeabNPV, un nucléopolyhédrovirus du diprion du sapin, Neodiprion abietis (Hymenoptera : Diprionidae), chez les larves de l'insecte. La cinétique de réplication de l'ADN du nucléopolyhédrovirus (NPV) et les profils d'expression génique n'ont été étudiés que dans les systèmes de culture de cellules de lépidoptères et dans quelques expériences in vivo chez des larves de lépidoptères. Il existe en outre des différences importantes dans les pathologies causées par les NPV de lépidoptères, qui se multiplient dans de nombreux tissus, et les NPV d'hyménoptères, qui ne se multiplient que dans l'épithélium de l'intestin moyen. Malgré des différences dans la pathologie et la spécificité de l'hôte, la cinétique de réplication de l'ADN du NeabNPV est semblable à celle élucidée chez les NPV de lépidoptères. Chez le NeabNPV, la synthèse maximale d'ADN a été observée entre 4 et 24 heures (h) après l'inoculation (p.i., pour post-inoculation), mais contrairement à ce qui a été signalé chez les NPV de lépidoptères, la synthèse s'est poursuivie, bien qu'à un rythme plus lent, jusqu'à 72 h p.i. On a observé, pour des gènes déterminés du NeabNPV, un profil de transcription en cascade semblable à celui des NPV de lépidoptères. Avec les transcrits lef-1, lef-2 et dnapol du NeabNPV, on a observé des produits de RT-PCR aussi tôt que 2 h p.i., tandis qu'avec les transcrits lef-8 et lef-9, codant les présumées sous-unités de l'ARN polymérase virale, les produits de RT-PCR ont été détectés 1 h et 6 h p.i., respectivement. Deux transcrits de structure tardifs (gp41 et gp74) ont été observés à partir de 6 h p.i. Le transcrit très tardif du facteur 1 (vlf-1), un transactivateur de gènes très tardifs, a été observé à partir de 12 h p.i., mais le transcrit très tardif polh, codant la polyhédrine, principale protéine des corps d'occlusion, a été observé à partir de 24 h p.i. Cette étude fournit les premières données sur la réplication de l'ADN et l'expression des gènes chez un baculovirus de non-lépidoptères.