Publications du Service canadien des forêts

Tree species of concern in New Brunswick, Canada. II. Guidelines for conservation of genetic resources. 2007. Loo, J.A.; Beardmore, T.; Simpson, J.D.; McPhee, D. The Forestry Chronicle 83: 402-407.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 27343

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Des directives ont été élaborées par le Groupe de travail de conservation du patrimoine génétique forestier du Nouveau-Brunswick dans le but de préserver les ressources génétique de trois de ces espèces visent à maintenir des pools génétiques suffisants des stocks connus pour être ou pouvant être résistants afin de maintenir ou de développer leur potentiel en matière de reboisement. Les populations naturelles de hêtre à grandes feuilles (Fagus grandifolia) sont connues pour avoir des génotypes résistants à la maladie corticale du hêtre à faibles fréquences. Les approches de préservation génétique comprennent des mesures in situ et ex situ, ainsi que des croisements entre individus résistants. L’orme d’Amérique (Ulmus americana) démontre une certaine résistance à la maladie hollandaise de l’orme et bénéficiera d’un ensemble de mesures de conservation in situ et ex situ. La résistance au chancre chez le noyer n’a pas été établie à ce jour parmi les populations de noyer cendré (Juglans cinerea), mais la conservation de génotypes ex situ potentiellement résistants deviendra de plus en plus importante avec l’accroissement de la fréquence des chancres. Le chêne gros fruits (Quercus macrocarpa), espèce menacée à cause de la petite taille de sa population, la perte de son habitat et le développement continu, nécessite principalement des efforts de conservation et de reboisement in situ.