Publications du Service canadien des forêts

Relationships between microsite type and the growth and nutrition of young black spruce on post-disturbed lowland black spruce sites in eastern Canada. 2007. Lavoie, M.; Paré, D.; Bergeron, Y. Can. J. For. Res. 37: 62–73.

Année : 2007

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 27001

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Abstract

La surface du sol de sites récemment récoltés ou brûlés dans des peuplements d'épinettes noires (Picea mariana (Mill.) BSP) de basses terres est composée d'une fine mosaïque de différents types de bryophytes, principalement les sphaignes et les mousses hypnacées, de matière organique perturbée composée de différents types de mousses à différents degrés de décomposition et de sol minéral exposé. Les substrats de croissance qu'on retrouve dans des peuplements d'épinettes noires de basses terres provenant de sites régénérés suite à la coupe avec protection de la régénération et des sols ou suite à un feu ont été comparés. Les résultats suggèrent que la croissance en hauteur des semis d'épinette noire sur 3 ans est plus élevée avec les substrats de Pleurozium schreberi (Brid.) Mitt., de matériel fibrique composé de P. schreberi et d'un mélange de matériels fibrique (composé de P. schreberi) et humique qu'avec la sphaigne fibrique, le sol minéral et le bois mort. Les substrats de croissance les plus favorables à la croissance sont caractérisés par une meilleure nutrition en azote et phosphore. Nos résultats suggèrent également que la classification des substrats de croissance au niveau des racines est plus indicative de leur valeur nutritive que la classification des substrats de croissance localisés en surface. En se basant sur ces résultats, pour maintenir ou augmenter la croissance en hauteur de l'épinette noire après coupe sur des sites susceptibles à la paludification, nous recommandons que la plantation dans des substrats formés de P. schreberi et qu'un aménagement qui favorise la présence de P. schreberi au détriment des sphaignes soient favorisés.