Publications du Service canadien des forêts

Past, current, and future fire frequencies in Quebec's commercial forests: implications for the cumulative effects of harvesting and fire on age-class structure and natural disturbance-based management. 2006. Bergeron, Y.; Cyr, D.; Drever, C.R.; Flannigan, M.D.; Gauthier, S.; Kneeshaw, D.; Lauzon, E.; Leduc, A.; Le Goff, H.; Lesieur, D.; Logan, K.A. Can. J. For. Res. 36: 2737-2744.

Année : 2006

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 26983

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Au cours de la dernière décennie, un intérêt grandissant pour le développement d'approches d'aménagement basées sur notre compréhension de la dynamique historique des perturbations naturelles s'est manifesté. Ces approches reposent sur l'idée qu'un aménagement favorisant une composition des paysages et une structure des peuplements similaires à celles créées dans les forêts passées devrait aussi maintenir la diversité biologique et les fonctions écologiques essentielles de ces mêmes paysages et peuplements. Dans les paysages contrôlés par les feux, cette approche est possible seulement si les fréquences de feux actuelles et futures sont suffisamment faibles lorsque comparées aux fréquences pré-industrielles, cela afin de permettre de substituer le feu par la coupe forestière. Nous évaluons cette possibilité en comparant les fréquences de feux actuelles et futures aux fréquences historiques à partir d'études réalisées dans la forêt commerciale québécoise. Les fréquences actuelles et futures des feux, simulées en utilisant deux scénarios de concentration de CO2 (2x et 3x la concentration actuelle), sont plus faibles que les fréquences passées pour la majorité du territoire, suggérant que l'aménagement forestier pourrait potentiellement être utilisé afin de recréer la structure d'âge de la forêt soumise à un régime de feux sévères. Les aménagements équiennes actuels tendent toutefois à réduire la variabilité naturelle du système: par exemple, un aménagement équienne amputera, à terme, la structure d'âge de la forêt naturelle éliminant ainsi les forêts surannées et anciennes du paysage. Le développement de techniques de sylviculture permettant le maintien d'un spectre de compositions et structures forestières à différentes échelles de paysage est une des avenues proposées afin de maintenir cette variabilité.

Dernière mise à jour :