Publications du Service canadien des forêts

Tissue invasion and alteration in eggplant infected with Verticillium dahliae: A light and transmission electron microscopy study. 2006. Ouellette, G.B.; Chamberland, H. Phytoprotection 87: 29-42.

Année : 2006

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 26629

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Un objectif de cette étude a été de caractériser, dans des plants inoculés, les composantes exogènes aux éléments de vaisseaux, dont les enduits sur la paroi vasculaire, et leurs liens avec des altérations cellulaires et la présence de matière opaque dans les lamelles mitoyennes et le périplasme de cellules paratrachéales. Des tests pour localiser certains composés pariétaux ont été utilisés. Les enduits étaient formés de diverses couches, dont une première, mince et opaque et d’aspect membranaire, et d’autres plus épaisses et translucides alternant avec des couches opaques. Plusieurs gonflements circulaires se trouvaient dans ou à la marge de ces strates (VWLM). D’autres réseaux sinueux, apparemment issus de l’espacement des bandes formant la première couche de l’enduit, se trouvaient dans les vaisseaux. La matière périplasmique contenait des structures filamenteuses et de nombreuses particules opaques d’allure ribosomique. La partie interne des champs de ponctuations montrait des bandes opaques éparses, non marquées pour la cellulose, recouverte d’une couche plus compacte, marquée pour ce substrat. Les résidus altérés n’étaient libérés dans les vaisseaux qu’en cas de rupture du VWLM montrant l’absence de marquage pour ces deux substrats. Les épaississements secondaires des parois vasculaires étaient souvent altérés ou détachés de leur base, expliquant la présence de matière translucide marquée pour la cellulose dans les vaisseaux.