Publications du Service canadien des forêts

Large woody debris characteristics and contributions to pool formation in forest streams of the Boreal Shield. 2005. Kreutzweiser, D.P.; Good, K.P.; Sutton, T.M. Canadian Journal of Forest Research 35: 1213-1223.

Année : 2005

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 26446

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Les apports, les caractéristiques et les fonctions des débris ligneux grossiers (DLG) ont été évalués dans 16 cours d'eau d'ordre intermédiaire (largeur moyenne du lit de 3 à 7 m) avec un gradient modéré (pente d'approx. 1 % à 5 %) dans des forêts mélangées du Bouclier boréal en Ontario. Trois des cours d'eau étaient adjacents à des coupes à blanc et les autres étaient situés dans des zones qui n'avaient pas été récoltées ou récemment (>70 ans) brûlées. La fréquence (19,9 morceaux·100 m–1) et la dimension moyennes (diamètre moyen de 16,7 cm) des DLG dans ces cours d'eau étaient inférieures à ce qui a été rapporté dans la plupart des autres régions et types de forêts. En faisant une moyenne pour l'ensemble des sites, les sources d'approvisionnement en DLG étaient inconnues dans environ 50 % des cas à cause de leur déplacement dans le cours d'eau depuis leurs points d'origine. La mortalité naturelle (24 %) et le déracinement par le vent (15 %) étaient les principales sources d'approvisionnement pour le reste des DLG. Le déracinement par le vent était très variable et surtout associé à des coupes à blanc situées à proximité. Dans les trois sites situés à proximité de coupes à blanc, le déracinement par le vent produisait 34 % – 62 % des DLG dans les cours d'eau. Dans les portions de cours d'eau à l'étude où des colonies actives de castors ont été observées, les arbres abattus par les castors représentaient jusqu'à 47 % des apports de DLG. La fréquence moyenne des barrages de débris (2,4 barrages·100 m–1) était inférieure à ce qui a été rapporté dans les études faites à d'autres endroits et était positivement corrélée (r = 0,72) avec un indice de la dimension du substrat à la base. Moins de 15 % des étangs étaient formés ou influencés par les DLG dans ces cours d'eau. La plupart des pièces de bois ne semblaient pas efficaces pour entraîner la formation d'étangs à cause de leur dimension relativement faible et de leur instabilité. Dans ces forêts du Bouclier boréal, il semble que la plupart des arbres situés en bordure des cours d'eau ne vivent pas suffisamment longtemps ou n'atteignent pas des dimensions suffisantes pour produire des DLG fonctionnels et influencer la morphologie des cours d'eau ou la formation des étangs.