Publications du Service canadien des forêts

White spruce growth to age 44 in a provenance test at the Petawawa Research Forest. 2006. Morgenstern, E.K.; D'Eon, S.P.; Penner, M. Forestry Chronicle 82: 572-578.

Année : 2006

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 26400

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Vingt-cinq provenances d’épinette blanche ont été plantées en 1963 dans 144 parcelles suivant une triple répétition en tant qu’éléments d’une série de test de provenance dans l’est du Canada. Le site expérimental a été bien entretenu et éclairci à 50% de son niveau original de tiges par hectare en 1986 (à 26 ans à partir de la semence). Les mesures effectuées à l’âge de 44 ans ont été soumises à des analyses de variance et de corrélation et comparées avec la hauteur et la survie à l’âge de 15 ans. Les résultats démontrent qu’à l’âge de 15 ans, l’identification des meilleures provenances est inefficace par suite des changements de rangs et de l’expression tardive des différences de survie. À l’âge de 44 ans, des différences significatives entre les provenances ont été observées au niveau de la survie, de la hauteur moyenne, du diamètre, de la surface terrière et du volume. Le plus important volume a été produit par une provenance issue de Cushing dans la Vallée de l’Outaouais au Québec, soit 287 m3 par ha, ce qui était supérieur de 11% au volume de la provenance locale, Chalk River en Ontario. Une fois classées selon la survie et le volume, les huit meilleures provenances comprenaient cinq du Québec et une chacune pour le Nouveau-Brunswick, l’Ontario et le Wisconsin. L’essai démontre qu’au moment approprié d’un programme de sélection, les grandes parcelles peuvent démontrer des résultats significatifs ce qui entraînent des implications importantes au niveau de la conception des essais.