Publications du Service canadien des forêts

Initiation of somatic embryogenesis in Pinus banksiana, P. strobus, P. pinaster, and P. sylvestris at three laboratories in Canada and France. 2006. Park, Y.S.; Lelu-Walter, M.A.; Harvengt, L.; Trontin, J.F.; MacEacheron, I.; Klimaszewska, K.; Bonga, J.M. Plant Cell, Tissue, and Organ Culture 86: 87-101.

Année : 2006

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 26290

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite)

Résumé

De 2002 à 2004, trois laboratoires au Canada et en France ont uni leurs efforts pour améliorer l'initiation de l'embryogenèse somatique (ES) chez le pin gris (Pinus banksiana Lamb.), le pin blanc (P. strobus L.), le pin maritime (P. pinaster Ait.) et le pin sylvestre (P. sylvestris L.). Ils ont notamment cherché à déterminer les effets de 1) la N-(2-chloro-4-pyridyl)-N1-phénylurée (CPPU) par rapport à différentes concentrations d'acide 2,4-dichlorophénoxyacétique (2,4-D) et de benzyladénine (BA), 2) de différences dans les milieux nutritifs de base (macro- et microéléments) et 3) de la concentration de l'agent de gélifiant. Les travaux ont été réalisés séparément, dans chacun des laboratoires, mais les chercheurs ont échangé les données relatives aux milieux de culture qui ont pu être testés avec chacune des espèces sur lesquelles travaillent les différents laboratoires. Les résultats indiquent que le stade de développement de l'embryon zygotique (EZ) et les effets génotypiques influent considérablement sur l'initiation de l'ES, et que les effets génétiques sont constants dans le temps. Les différentes espèces ont répondu de manière différente aux divers types et concentrations des régulateurs de croissance, aux différents milieux nutritifs de base, aux différents oilgoéléments ainsi qu'aux différentes combinaisons de ceux-ci. À l'heure actuelle, les meilleurs taux d'initiation que nous avons obtenus pour un groupe déterminé de génotypes, de stade optimal de développement de l'EZ et de milieu de culture sont les suivants : 3,9 % pour le pin gris, 54,6 % pour le pin blanc, 76,2 % pour le pin maritime et 19,7 % pour le pin sylvestre.

Dernière mise à jour :