Publications du Service canadien des forêts

Integrating remotely sensed and ancillary data sources to characterize a mountain pine beetle infestation. 2006. Coops, N.C.; Wulder, M.A.; White, J.C. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Initiative Working Paper 2006-07. 31 p.

Année : 2006

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 26287

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

L’infestation de dendroctones du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosæ Hopkins) qui sévit actuellement en Colombie-Britannique, au Canada, a atteint des proportions épidémiques; ces coléoptères commencent à se propager dans des zones géographiques qui se trouvent au-delà de leur habitat biologique connu. Dans la présente étude, on a mesuré l’ampleur des dommages causés au stade rouge d’infestation au moyen d’un modèle de régression logistique alimenté par des images LANDSAT prises à des dates différentes et des données secondaires, notamment les caractéristiques topographiques et la radiation solaire. Les mesures fournies par le modèle se sont avérées justes à environ 70 %; elles ont été validées à l’aide d’un ensemble de données indépendantes sur le dendroctone obtenues par relevé. Comme intrants pour effectuer des analyses d’arbres de décision, on a utilisé les probabilités concernant ces aires à risque de subir des dommages au stade rouge d’infestation, des données d’inventaire forestier et des caractéristiques topographiques de manière à déterminer quelles caractéristiques forestières étaient associées aux peuplements forestiers présentant un plus grand risque de subir des dommages à ce stade d’infestation. On a élaboré trois modèles d’arbre de décision distincts comportant chacun un ensemble différent de variables. Les résultats des analyses indiquent que l’indice de station (un indicateur de la qualité d’une station forestière) et la pente sont les principaux discriminateurs des infestations de dendroctones du pin ponderosa, suivis par la surface terrière des peuplements à haute concentration de pins et, dans une moindre mesure, la fermeture du couvert forestier et la densité des tiges. Les résultats montrent que des indicateurs de qualité des stations, particulièrement les indices de stations, pourraient constituer un élément complémentaire aux modèles actuels d’évaluation de la vulnérabilité des peuplements forestiers.

Dernière mise à jour :