Publications du Service canadien des forêts

Ecosystem alteration modifies the relative strengths of bottom-up and top-down forces in a herbivore population. 2006. Moreau, G.; Eveleigh, E.S.; Lucarotti, C.J.; Quiring, D.T. Journal of Animal Ecology 75: 853-861.

Année : 2006

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 26270

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

  1. Les altérations de l'écosystème peuvent influer sur l'abondance, la distribution et la diversité des plantes et des animaux et donc sur l'importance relative des forces trophiques ascendantes (ressource végétale) et des forces descendantes (ennemis naturels) qui agissent sur les populations d'herbivores.
  2. À l'aide de techniques d'exclusion, nous avons vérifié l'hypothèse selon laquelle les altérations de l'écosystème forestier causées par l'éclaircie précommerciale ont accru la gravité des infestations de Neodiprion abietis (Harris), un diprion défoliateur, en rééduisant les forces trophiques agissant sur les larves de N. abietis.
  3. Les contributions relatives des forces ascendantes et des forces descendantes à la mortalité des larves de N. abietis ont toutes les deux augmenté avec la défoliation et ont toutes les deux été réduites par l'éclaircie. La réduction des forces ascendantes et descendantes a entraîné une hausse moyenne de 58 % de la survie des larves de N. abietis dans les peuplements éclaircis par rapport aux peuplements non traités; cette valeur est inférieure à la somme des effets de l'éclaircie sur chaque source de mortalité. Les données indiquent que cet écart est attribuable au caractère partiellement compensatoire et partiellement additif de la mortalité associée aux forces trophiques dans l'écosystème à l'étude.
  4. À notre connaissance, cette étude est la première à montrer l'effet des altérations de l'écosystème sur l'équilibre entre les forces ascendantes et les forces descendantes qui agissent sur une population d'herbivores explosive le long d'un gradient de défoliation des plantes hôtes, et à montrer comment la gravité d'une infestation peut ainsi augmenter. Nous insistons sur le fait que l'on ne peut obtenir des estimations exactes des contributions relatives des forces ascendantes et descendantes à la mortalité sans tenir compte du caractère additif ou compensatoire de la mortalité associée à ces forces trophiques.