Publications du Service canadien des forêts

Effect of spacing in lodgepole pine stands on incidence of Atropellis canker. 1986. Stanek, W.; Hopkins, J.C.; Simmons, C.S. The Forestry Chronicle 62(2): 91-95.

Année : 1986

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 2619

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Les chancres atropelliens sur les pins tordus ont été comptés dans des parcelles, en Alberta, où la densité des arbres avait été réduite à 500, 1 000, 2 000, 4 000 et 8 000 arbres par hectare à la suite d'un desserrement. Ils ont été comptés juste après l'éclaircie pratiquée en 1967 et, de nouveau, en 1969, 1971 et 1983. Après le desserrement, c'est à la densité de 500 arbres par hectare qu'il s'est développé le moins de chancres et c'est à 4 000 et 8 000 arbres par hectare qu'il en est apparu le plus. On a constaté un rapport linéaire à l'échelle logarithmique entre le nombre de chancres formés après desserrement et la densité du peuplement. Aucun rapport n'a été mis en évidence entre le nombre de chancres et l'aspect des stations. Les chancres ont été observés le plus fréquemment des côtés nord et nord-ouest des tiges. Les auteurs recommandent le desserrement comme moyen de lutte contre les chancres.