Publications du Service canadien des forêts

Early testing of Douglas-fir: wood density and ring width. 2006. Krakowski, J.; Park, Y.S.; El-Kassaby, Y.A. Forest Genetics 12: 99-105.

Année : 2006

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 26141

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

La régulation génétique précoce de la largeur et de la densité des anneaux de croissance ainsi que du rapport de densité du bois de printemps et du bois d'été chez les juvéniles de douglas taxifoliés côtiers (Pseudotsuga menziesii var. menziesii) a été évaluée à l'aide de sept croisements diallèles disjoints et six clones dans chaque série. Des caractères composites et annuels ont été mesurés chez 104 familles pendant une période de trois ans. La variance due à l'aptitude générale à la combinaison en ce qui a trait aux caractères de densité est significative. Les estimations de l'héritabilité concordent avec les résultats de rapports antérieurs sur la même espèce (caractères annuels : de 4 à 22 %; caractères composites : de 9 à 34 %). La variance due à l'aptitude spécifique à la combinaison et à l'héritabilité augmente avec l'âge. L'interaction famille-année est toujours significative, sauf dans le cas du rapport de densité du bois composite. La variance de l'erreur aléatoire explique de 64 à 82 % de la variance phénotypique totale selon les années et de 50 à 78 % de la variance phénotypique pour toutes les années. La variance de l'aptitude générale à la combinaison relativement stable au fil des ans indique que les propriétés du bois varieront progressivement dans le cadre d'un programme de sélection et que les tendances génétiques relatives aux caractères précoces se renforceront avec le temps. Bien que la densité du bois et la croissance en diamètre soient corrélées de façon négative, une approche de sélection globale axée sur ces deux caractéristiques est faisable dans le cas de la descendance de trois ans en se fondant sur le classement des croisements. La sélection devrait cependant viser des arbres plus vieux puisque les paramètres génétiques se stabilisent entre 12 et 15 ans d'âge chez cette espèce.