Publications du Service canadien des forêts

Interprovincial forest fertilization program. Results of five-year growth remeasurements in 17 installations fertilized in 1972 and remeasured in 1976. (Projet interprovincial de fertilisation des forêts naturelles. Résultats du remesurage quinquennal dans 17 installations fertilisées en 1972 et remesurées en 1976). 1979. Weetman, G.F.; Krause, H.H. Environment Canada, Canadian Forestry Service, Headquarters, Ottawa. Information Report DPC-X-8. 27 p.

Année : 1979

Disponible au : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 26075

La langue : Anglais / Français

Séries : Rapport d'information (SCF - Ottawa)

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Le Projet interprovincial de fertilisation des forêts naturelles comprend quelque 70 dispositifs expérimentaux normalisés qui ont été établis par des responsables des ministères des Forêts provinciaux du Nouveau-Brunswick, du Québec, de l’Ontario, du Manitoba et de l’Alberta, et par le Service canadien des forêts en Nouvelle-Écosse et en Saskatchewan. Ces essais ont pour but d’étudier les effets de l’application de l’azote (N) seul, soit combiné au phosphore (NP) ou au potassium (NK) ou aux deux (NPK), sur la croissance des peuplements de résineux.

Trente des 79 installations ont été remesurées en 1973 et 1974, 5 ans après la fertilisation, et les accroissements quinquennaux ainsi que les réactions obtenus ont été publiés dans un rapport antérieur (Weetman et al., 1976). Un deuxième ensemble de 23 installations avait été remesuré en 1975; les résultats ont aussi fait l’objet d’une publication (Weetman et al., 1978). Le présent rapport montre les accroissements obtenus après 5 ans dans un troisième ensemble de 17 installations fertilisées en 1972 et remesurées en 1976. Ces installations comprennent 10 peuplements de pin gris, dont 3 sont situés au Québec, 6 en Ontario et 1 en Saskatchewan, de même que 4 peuplements d’épinette noire, 1 peuplement mélangé de pin gris avec épinette noire, et finalement 2 peuplements de sapin baumier, tous situés au Québec.

Les peuplements de pin gris du Québec montrent des réactions de croissance statistiquement significatives à tous les traitements de fertilisation. C’est le traitement NP qui a produit le meilleur effet. Le gain maximal moyen dû à la fertilisation dans ce groupe d’installations a été de 125 pieds cubes/ac (8.7 mètres cubes/ha) en volume total, soit une augmentation de 39% par rapport au témoin. En Ontario, les peuplements de pin gris présentent aussi des réaction statistiquement significatives à tous les traitements de fertilisation. La réaction la plus élevée fait suite au traitement NK, qui a produit un volume total de 201 pieds cubes/ac (14.1 mètres cubes/ha), soit une augmentation de 60% par rapport au témoin. La fertilisation n’a pas afffecté la croissance d’une façon significative dans le peuplement de pin gris en Saskatchewan.

Dans le peuplement mélangé de pin gris avec épinette noire, la fertilisation a stimulé la croissance du pin gris mais non celle de l’épinette noire. L’effet des traitements n’estcependant pas statistiquemetn significatif.

Les traitements de fertilisation n’ont pas réussi à produire d’accroissements statistiquement significatifs dans les peuplements d’épinette noire et de sapin baumier remesurés au Québec.