Publications du Service canadien des forêts

Forest, climate and mountain pine beetle outbreak dynamics in western Canada. 2006. Taylor, S.W.; Carroll, A.L.; Alfaro, R.I.; Safranyik, L. Pages 67-94 (Chapter 2) in L. Safranyik and W.R. Wilson, editors. The mountain pine beetle: a synthesis of biology, management, and impacts on lodgepole pine. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, British Columbia. 304 p.

Année : 2006

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 26040

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Bien que le dendroctone du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosae Hopk. [Coleoptera: Scolytidae]) s’attaque à toutes les espèces de pins dans l’Ouest canadien, le pin tordu latifolié (Pinus contorta Dougl. ex Loud. var. latifolia) est sa cible de prédilection dans la moitié méridionale de la Colombie-Britannique et l’extrême sud-ouest de l’Alberta. Une infestation a également été signalée dans les collines Cypress, à la jonction sud de la frontière Alberta-Saskatchewan. Les données d’inventaires forestiers ou les anneaux de croissance des arbres indiquent que l’Ouest canadien a connu au moins quatre graves infestations au cours des 120 dernières années. La région des plateaux Chilcotin, située dans l’Intérieur centre de la Colombie-Britannique, a pour sa part subi le plus grand nombre d’années d’infestation. Les données dendrochronologiques indiquent que les infestations se répètent environ tous les 40 ans dans la région.
L’ampleur des infestations varie en fonction des fluctuations à court terme des conditions météorologiques et de la variation à long terme de la disponibilité des hôtes. Des modèles rétrospectifs donnent à penser que le nombre de pins tordus latifoliés mûrs vulnérables et la superficie du territoire exposé à des conditions climatiques favorables ont augmenté au cours du siècle dernier. Selon un modèle de projection structuré en fonction des classes d’âge fondé sur des données d’inventaires forestiers contemporaines ainsi que des statistiques sur les incendies de forêt et l’exploitation forestière, la proportion de pinèdes appartenant à des classes d’âge vulnérables au dendroctone du pin ponderosa s’établissait à environ 17 % au début des années 1900. La structure des classes d’âge des forêts est déterminée par le régime des perturbations. Dans les forêts de pins tordus latifoliés non aménagées, le feu était le principal agent de perturbation. En présence d’intervalles de récurrence des feux de 40 à 200 ans, la vulnérabilité moyenne à long terme au dendroctone du pin ponderosa à l’échelle de vastes territoires s’établirait à environ 17 à 25 %. La superficie brûlée, dans les pinèdes, a cependant considérablement diminué en Colombie-Britannique au cours des 80 dernières années. Même si l’exploitation forestière s’est intensifiée durant cette même période, il semble que le taux net de perturbation ait diminué. Cette réduction s’est traduite par une augmentation de l’âge moyen des peuplements de pins, de telle sorte qu’environ 55 % des forêts de pins appartiennent aujourd’hui à des classes d’âge vulnérables au ravageur. L’analyse et la modélisation de la répartition historique des régions présentant des conditions climatiques favorables ainsi que des infestations laissent penser qu’au cours des 40 dernières années, l’aire de répartition du dendroctone du pin ponderosa s’est accrue, tout comme la superficie du territoire où le climat lui est favorable. L’augmentation du nombre d’hôtes appartenant à des classes d’âge vulnérables et l’expansion de l’aire du ravageur résultant de conditions climatiques plus favorables ont donc engendré des conditions idéales pour qu’une épidémie majeure se déclenche. Une meilleure compréhension des effets de la dynamique des forêts ainsi que des variations climatiques sur les populations de dendroctones du pin ponderosa et le déclenchement des infestations permettra d’aménager les peuplements de pins tordus latifoliés en fonction du risque lié aux perturbations.

Dernière mise à jour :