Publications du Service canadien des forêts

Addressing Marketplace Durability Issues with Post-Mountain Pine Beetle Lodgepole Pine - A Compilation of Three Reports. 2005. Byrne, T.; Uzunovic, A. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Initiative Working Paper 2005-25. 46 p.

Année : 2005

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 25905

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Le présent document est une compilation de trois rapports consacrés à la viabilité commerciale des produits tirés du bois de pins tordus latifoliés tués par le dendroctone du pin ponderosa (DPP). Le premier rapport traite des essais réalisés sur le terrain. Le deuxième examine la nature du bleuissement et précise les différences qui existent entre le bleuissement, les moisissures et la carie. Le troisième est un feuillet d'information plus général conçu à l'intention des clients ou des utilisateurs de bois EPS (épinette-pin-sapin) contenant du pin bleui. Les renseignements présentés dans cette compilation aideront les producteurs et les commerçants de bois EPS à mieux comprendre les perceptions qui circulent sur le marché.

L'infestation des pins tordus latifoliés par le DPP entraîne le bleuissement de l'aubier et un accroissement de sa perméabilité. Des chercheurs ont effectué deux essais de longue durée sur le terrain afin de déterminer si cet accroissement compromet la résistance à la carie de l'aubier. Le premier essai, dit " essai d'assemblage en L ", a été réalisé en dix répétitions, conformément à la norme E9 de l'American Wood Preservers' Association, avec des assemblages à tenon et mortaise d'aubier bleui et d'aubier non bleui de pin tordu latifolié. Le deuxième essai, également réalisé en dix répétitions, prévoyait l'utilisation d'assemblages trois couches de type Sandwich préparés à partir d'aubier bleui de pin tordu latifolié, d'aubier non bleui de pin tordu latifolié, de duramen de bois bleui de pin tordu latifolié, de duramen de bois non bleui de pin tordu latifolié et d'aubier non bleui de pin sylvestre. Six mois et demi après leur installation, les assemblages en aubier de pin sylvestre présentaient des signes de détérioration due à la carie blanche. Par comparaison, une seule pièce de bois bleui de pin tordu latifolié présentait une très faible trace de carie.

Dans la littérature scientifique, une distinction très nette est établie entre les divers types de champignons qui colonisent le bois, d'abord entre les champignons et les moisissures qui causent une décoloration du bois sans altérer la structure de la substance ligneuse, puis entre les divers champignons de la carie qui provoquent une importante détérioration de la substance ligneuse. Les champignons du bleuissement associés au DPP sont des colonisateurs primaires du bois frais qui causent une décoloration mais n'entraînent aucune détérioration structurale de la substance ligneuse. Bien qu'ils soient parfois confondus avec d'autres champignons colonisant le bois, ils diffèrent par leur biologie et leur morphologie des moisissures et des levures noires qui causent également une décoloration du bois et des champignons de la carie spongieuse et autres agents fongiques de la carie qui détruisent le bois. Ils diffèrent également des espèces tropicales de champignons du bleuissement qui provoquent une réduction de la résistance du bois.

Dernière mise à jour :