Publications du Service canadien des forêts

Upland black spruce stand development 17 years after cleaning and precommercial thinning. 2005. Fleming, R.L.; Mossa, D.S.; Marek, G.T. The Forestry Chronicle 81: 31-41.

Année : 2005

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 25659

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Les sylviculteurs utilisent souvent l’aménagement en fonction de la densité pour diriger la composition et le développement d’un peuplement. Nous étudions les effets du dégagement (coupe des feuillus) et de quatre niveaux d’éclaircie précommerciale (0, 20, 35 et 50 % de coupe de la surface terrière) sur le développement d’une plantation dense de 24 ans d’épinette noire de site mésique (Picea mariana [Mill.] BSP) située près de Beardmore en Ontario. Tout juste avant le traitement, les densités du peuplement et les surfaces terrières pour toutes les espèces et pour l’épinette noire atteignaient respectivement en moyenne 7 375 et 6 415 tiges ha-1 et 27,9 et 20,5 m2 ha-1. Dix-sept ans après le traitement, le volume total du peuplement d’épinette noire (VT) était supérieur dans les parcelles dégagées et non éclaircies (243 m3 ha-1) par rapport aux parcelles-témoins (171 m3 ha-1) tandis que l’accroissement total en volume du peuplement, toutes espèces combinées, était semblable dans ces deux traitements. Par comparaison avec seulement le dégagement, les parcelles éclaircies par le bas et dégagées ont connu une augmentation des diamètres quadratiques moyens (DQ) atteignant jusqu’à 9 % mais une diminution du VT allant jusqu’à 28 %. Dans la plantation à l’âge de 41 ans, les accroissements des densités d’épinette noire de 1 000 tiges ha-1 ont entraîné des diminutions de 0,6 cm du DQ et des accroissements moyens du VT de 43 m3 ha-1. Les taux de mortalité endémique des tiges d’épinette noire ont diminué selon la densité de l’éclaircie, la mortalité se concentrant dans les plus petites classes de diamètre. Dans certaines parcelles, la mortalité s’est accrue à cause du vent ou des dégâts provoqués par la neige et par la pourriture des racines. L’accroissement en hauteur des arbres dominants n’a pas été affecté par l’éclaircie. Les rendements projetés à 55 ans (l’âge physique de la révolution – l’âge à laquelle survient le maximum d’accroissement annuel moyen) laissent entendre qu’une éclaircie précommerciale plus intense pourrait accroître le diamètre quadratique moyen de 16,1 à 17,7 cm, mais diminuerait le volume marchand moyen de 192 à 225 m3 ha-1. Les résultat indiquent que les rendements totaux en fibre d’épinette noire ainsi que la valeur des produits tirés de ces stations seront maximisés dans des peuplements plus denses. Le dégagement semble offrir des bénéfices plus intéressants au niveau de la production de fibre d’épinette noire que l’éclaircie précommerciale.

Dernière mise à jour :