Publications du Service canadien des forêts

Long-term effects of peatland black spruce regeneration treatments in northeastern Ontario. 2005. Groot, A.; Adams, M.J. The Forestry Chronicle 81: 42-49.

Année : 2005

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 25658

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Les études sur l’ensemencement à la volée ainsi que des méthodes de récolte avec protection de la régénération préexistante d’épinette noire (Picea mariana (Mill.) BSP) ont fait l’objet d’un remesurage 17 à 20 ans après la régénération sur des stations humides du nord-est de l’Ontario. Les effets du taux d’ensemencement sur le nombre de tiges à l’hectare d’épinette noire, de la densité ou de la surface terrière étaient apparents sur deux stations étudiées, 20 ans après le traitement, mais les taux élevés de régénération préexistante ont masqué les effets du taux d’ensemencement dans le cas de deux autres stations. Les effets de différentes méthodes de récolte sur le taux de tiges à l’hectare, la densité et la surface terrière d’épinette noire qui étaient évidents à un âge précoce, n’étaient plus statistiquement significatifs 17 à 19 ans après le traitement. La densité de l’épinette noire a diminué de façon modérée en fonction du temps suite à l’apparition graduelle de recrues provenant de nouveaux semis. La densité des tiges d’épinette noire de plus de 1,3 m de hauteur dépassait les 4 000 tiges ha-1 dans presque tous les traitements, mais ces tiges étaient spatialement regroupées selon une échelle de 4-m2. Les caractéristiques de ces peuplements régénérés sur sol humide correspondaient aux peuplements de station de classe 2 des tables de rendement normal de l’Ontario.

Dernière mise à jour :