Publications du Service canadien des forêts

Alternative silvicultural systems for harvesting and regenerating spruce-dominated boreal mineral wetlands. 2004. MacIsaac, D.A.; Hillman, G.R.; Hurdle, P.A. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-399. 60 p.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 25202

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Depuis 1995, en collaboration avec Tolko Industries Ltd., le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada réalise des recherches sur les différents régimes sylvicoles afin d’améliorer le reboisement en conifères des stations minérotrophes. La régénération à ces endroits est souvent médiocre en raison de l’élévation de la nappe phréatique et de l’établissement d’un dense couvert végétal après la récolte. D’étroites bandes alternantes coupées à blanc et un secteur de coupe à blanc par trouées situé dans un peuplement d’épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss) – épinette noire (Picea mariana (Mill.) B.S.P.) – mélèze (Larix laricina (Du Roi) K. Koch) au nord de Red Earth, en Alberta, ont fait l’objet d’essais. On a comparé la performance des plants d’épinettes blanches, d’épinettes noires et de mélèzes ainsi que des semis d’épinettes blanches dans des secteurs scarifiés et non scarifiés après la récolte et la préparation du site en 1997. En outre, on a étudié l’hydrogéologie, le microclimat, les dommages causés par le vent et le couvert végétal sur le site. Cinq ans après la récolte, les épinettes blanches plantées sur les microsites scarifiés ont affiché les taux de survie et de croissance les plus élevés. Il n’y avait qu’une petite quantité d’eau en surface, de sorte que l’accumulation d’eau ne constitue pas un problème à ce jour. Les occurrences de chablis dans les secteurs de coupe en bandes ont été négligeables et se sont produites juste après la récolte, peu d’arbres ayant été renversés par le vent par la suite. Cette recherche décrit une approche efficace à la récolte et à la régénération des stations minérotrophes dans le but de garantir un reboisement rapide. À cette fin, il faut procéder à la préparation rapide du site après la récolte et utiliser des plants vigoureux pour éviter les problèmes de concurrence végétale et la rétention partielle de l’étage dominant afin d’améliorer le microclimat au niveau du sol après la récolte.