Publications du Service canadien des forêts

Reproductive and genetic characteristics of rare, disjunct pitch pine populations at the northern limits of its range in Canada. 2004. Mosseler, A.; Rajora, O.P.; Major, J.E.; Kim, K.H. Conservation Genetics 5: 571-583.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 25161

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Disponible sur le site Web de la revue ou du journal.
DOI : 10.1007/s10592-004-1850-4

† Ce site peut exiger des frais.

Sélectionner

Résumé

Le pin rigide (Pinus rigida Mill.) est une espèce rare au Canada : il est présent en populations isolées dans la vallée du Saint-Laurent dans l'est de l'Ontario et dans deux peuplements isolés au nord de son aire de répartition dans le sud du Québec près de la frontière avec les États-Unis. Les caractéristiques reproductives et génétiques de ces petits peuplements ont été étudiées pour établir les bases de la gestion et du rétablissement du pin rigide dans l'éventualité qu'il étende son aire de répartition vers le nord sous l'effet du changement climatique prévu. La production de graines et la qualité des graines semblent comparables à celles des autres conifères de l'est et des pins rigides au centre de l'aire de répartition de l'espèce. La variabilité des caractères de croissance des graines et des semis était attribuable surtout aux différences entre les arbres d'un même peuplement et, dans une moindre mesure, aux différences entre les peuplements d'une même population, tandis que les différences entre populations n'éatient pas significatives. Les caractères reproductifs, comme le nombre de graines pleines et le nombre de graines vides par cône, l'efficacité de reproduction et le degré d'autofécondation estimé, ont présenté de fortes variations (de 26 % à 33 %) entre les peuplements, ce qui porte à croire que des caractéristiques structurelles des peuplements, comme la superficie du peuplement et la densité des arbres, jouent un rôle important dans la pollinisation et le succès global de reproduction. Des estimations de la diversité génétique à 32 loci d'allozymes indiquent que ces petits peuplements isolés ont maintenu une diversité génétique relativement élevée par rapport à celle des populations au centre de l'aire de répartition du pin rigide et à celle d'autres conifères de l'est largement dispersés. Les niveaux relativement élevés de production de graines viables et de diversité génétique des populations indigènes de pin rigide indiquent que les populations canadiennes pourraient constituer de bonnes sources de semences pour le rétablissement et l'expansion de l'aire de répartition de l'espèce au Canada.