Publications du Service canadien des forêts

Evaluating the effects of large-scale salvage logging for mountain pine beetle on terrestrial and aquatic vertebrates. 2004. Bunnell, F.L.; Squires, K.A.; Houde, I. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Pacific Forestry Centre, Victoria, BC. Mountain Pine Beetle Initiative Working Paper 2004-02. 57 p.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 25154

Langue : Anglais

Séries : Mountain Pine Beetle Working Paper (CFP - Victoria) *

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Résumé

Le contrôle des dendroctones du pin peut être intégré aux objectifs de gestion de la faune et de gestion durable des forêts en adoptant diverses approches. À un niveau fondamental, nous devons quantifier les effets des mesures de contrôle actuelles (c.-à-d., les coupes de récupération) sur les populations d'animaux sauvages et les indicateurs de la gestion durable.

Il n'existe pas de rapports détaillant les éventuels effets des coupes de récupération sur les vertébrés à l'échelle de coupes telles que celles envisagées en Colombie-Britannique. La présente évaluation des effets potentiels des coupes de récupération à grande échelle est basée sur les caractéristiques biologiques des vertébrés résidents. On y donne un résumé des effets possibles compte tenu de ces caractéristiques. Les effets écologiques sont divisés en trois parties : effets sur les vertébrés sylvicoles terrestres, effets sur les poissons d'eau douce et effets sur les vertébrés non sylvicoles. Dans certains cas, les modes de récupérations peuvent être modifiés pour que les effets positifs sur les vertébrés soient préservés. Dans d'autres cas, les modes de récupération peuvent être modifiés pour réduire les effets négatifs.

Le rapport inclut des recommandations concernant la surveillance de la mise en œuvre et de l'efficacité ainsi qu'un certain nombre de questions de recherche clés. Ces recommandations s'inscrivent dans le contexte de trois indicateurs larges adaptés par le ministère de la Protection de l'eau, de l'air et des terres de la Colombie-Britannique et utilisés par plusieurs compagnies pour évaluer les efforts accomplis dans le cadre de la préservation de la diversité biologique.

Dernière mise à jour :