Publications du Service canadien des forêts

Juvenile stand responses and potential outcomes of conifer release efforts on Alberta's spruce-aspen mixedwood sites. 2004. Pitt, D.G.; Mihajlovich, M.; Proudfoot, L.M. The Forestry Chronicle 80: 583-597.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 25148

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Douze blocs de régénération forestière de l’Alberta, situés dans des stations représentatives des peuplements mélangés nordiques d’épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss) et de peuplier faux-tremble (Populus tremuloides Michx.), plantés avec de l’épinette blanche et dégagés de façon opérationnelle avec de l’herbicide à base de glyphosate, ont été mesurés au cours de l’automne 2002. La structure et la composition du peuplement ont été mesurées et comparées en fonction des portions traitées et non traitées de chaque bloc. Le Mixedwood Growth Model (MGM, Département des Ressources renouvelables de l’Université de l’Alberta) a été utilisé pour projeter ces peuplements sur une période de 100 ans et pour modéliser les retombées de certains traitements sylvicoles supplémentaires qui pourraient être appliquées à ces blocs. Un traitement de dégagement unique a résulté en des gains de 17 % et de 43 % au niveau respectivement de la hauteur et du diamètre des épinettes blanches plantées en moyenne cinq ans après le traitement. Le traitement a modifié les peuplements à l’origine dominés par les feuillus et ayant une surface terrière de seulement 12 % pour les résineux en des peuplements ayant une surface terrière de 75 % de résineux, triplant le volume des résineux par hectare, mais tout en conservant le mélange résineux-feuillus. Les modèles de projections laissent entrevoir que ces peuplements produiront des volumes totaux semblables au cours d’une révolution de 80 ans et que le dégagement des résineux se traduit essentiellement en un transfert du volume des feuillus vers les résineux, l’intensité du traitement étant un indicateur de l’étendu de ce transfert. Le dégagement unique des résineux a entraîné un peuplement moyen simulé à maturité comportant une surface terrière de 21 % de feuillus, correspondant vraisemblablement aux critères de régénération des peuplements mélangés plutôt que ceux de peuplements résineux. Les simulations effectuées à partir de modèles pour des interventions sylvicoles supplémentaires dans ces peuplements laissent entrevoir qu’il existe une variété d’options pour répondre aux objectifs d’aménagement de plusieurs peuplements ou paysages dans le cas des peuplements mélangés d’épinette et de peuplier, le tout au sein d’un créneau relativement fixe de production de volume. Une compréhension plus approfondie de comment les conditions initiales du peuplement se traduisent en objectifs d’aménagement du peuplement et du paysage semble être un pré-requis pour résoudre les conflits d’aménagement des peuplements mélangés nordiques.