Publications du Service canadien des forêts

The FAACS backcast: afforestation activity in the prairie provinces (1990-2002). 2004. Hall, R.J.; Joss, B.N.; Sidders, D.M.; Keddy, T.J. Forestry Chronicle 80(6): 727-735.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 25122

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Résumé : En vertu du Plan d’action 2000, le projet d’évaluation de la faisabilité du boisement à des fins de séquestration du carbone explore la faisabilité d’un boisement à grande échelle en tant que mesure efficace dans le cadre des engagements du Canada en matière de changements climatiques. Un élément de cette initiative consiste en un « répertoire » ou un inventaire des activités de boisement entreprises sur les terrains privés depuis 1990. Dans les Provinces des Prairies, le répertoire d’activités de boisement a identifié environ 2 650 hectares qui ont été boisés entre 1990 et 2002. Les tendances temporelles et spatiales ont été identifiées à partir des activités de boisement documentées. Au niveau temporel, il y a eu deux cycles d’activités de boisement entre 1997 et 2002, ainsi qu’un passage notable de la plantation de conifères à celle de feuillus entre 2000 et 2001. Au niveau spatial, trois écorégions, Boreal Transition, Mid-Boreal Uplands et Peace Lowland, totalisaient 83 % des activités de boisement. Les conditions environnementales associées aux sites de boisement ont été identifiées pour ce qui est des précipitations annuelles moyennes et des précipitations au cours de la saison de croissance (respectivement de 342 mm à 578 mm et de 214 mm à 361 mm), de l’indice d’humidité climatique (de –27 à 20 cm), ainsi que pour le nombre de degrés-jours de croissance (de 1009 à 1789). Les sites de boisement étaient principalement localisés sur des sols loameux et bien drainés ayant un pH se situant entre 6 et 8 dans les zones de rusticité 1a, 1b, 2a, 2b et 3a.Les facteurs environnementaux et socioéconomiques (par, ex., la proximité des usines) ont influencé la localisation des activités de boisement dans les Provinces des Prairies. Cette information apporte une contribution directe au niveau de la sélection des variables spatiales et environnementales ainsi que des valeurs qui leur sont attribuées dans le cadre de l’élaboration d’un modèle de disponibilités des terrains à des fins de boisement dans les Provinces des Prairies et constituera une base pour son application partout au Canada.