Publications du Service canadien des forêts

Genetic variation in veneer quality and its correlation to growth in white spruce. 2004. Zhang, S.Y.; Yu, Q.; Beaulieu, J. Can. J. For. Res. 34: 1311-1318.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 25097

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Cette étude a porté sur la variation génétique de la qualité du bois de placage d’épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss) et sa corrélation avec la croissance des arbres et la densité du bois. Un total de 270 arbres échantillons appartenant à 35 familles ont été récoltés lors d’une d’éclaircie dans des tests de provenances et de descendances âgés de 36 ans à deux endroits différents. Une bille de 36 cm a été récoltée sur chaque arbre-échantillon à une hauteur de 8 pieds (ou 2,45 m) pour cette étude de la qualité du bois de placage. Les résultats indiquent que la conversion d’épinettes blanches à croissance rapide en bois de placage ou de contre-plaqué pouvait présenter certains problèmes. La faible densité du bois, le grand nombre de noeuds et possiblement la forte proportion de bois juvénile semblent être les principaux facteurs qui contribuent à déclasser le bois de placage lors du classement mécanique, entraînant la faible production de bois de placage de bonne qualité. Cette étude a aussi démontré que les facteurs environnementaux jouaient aux deux endroits un rôle important dans la détermination de la qualité du bois de placage et dans la croissance radiale des arbres. L’héritabilité au sens strict de la densité du bois de placage, de son module d’élasticité et de sa rugosité étaient respectivement de 0,62, 0,13 et 0,14. Les résultats ont révélé qu’il y avait une variation phénotypique considérable et une variation génétique additive relativement élevée dans le module d’élasticité du bois de placage. Les corrélations phénotypiques et génétiques entre la largeur des cernes annuels et la densité du bois de placage ou son module d’élasticité étaient négatives. Une corrélation génétique et phénotypique positive a également été décelée entre la densité du bois de placage et son module d’élasticité. Ces résultats indiquent que la sélection des arbres pour la croissance en volume entraînerait une diminution de la densité du bois et de la rigidité du bois de placage chez l’épinette blanche.

Dernière mise à jour :