Publications du Service canadien des forêts

Testing the Lake States variant of FVS (Forest Vegetation Simulator) for the main forest types of northern Ontario. 2004. Lacerte, V.; Larocque, G.R.; Woods, M.; Parton, W.J.; Penner, M. Forestry Chronicle 80: 495-506.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 25084

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

La variante Lake States du modèle FVS (Forest Vegetation Simulator) (LS-FVS), aussi connue comme la variante LS-TWIGS de FVS, a été validée pour des forêts d’épinette noire (Picea mariana (Mill.) BSP), d’épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss), de pin gris (Pinus banksiana Lamb.) et de peuplier faux-tremble (Populus tremuloides Michx.) du nord de l’Ontario. Des données à l’échelle de l’arbre provenant de 537 placettes d’échantillonage remesurées ont été utilisées. La base de données incluait différentes combinaisons d’indice de site, de densité et d’âge. Il a ainsi été possible de comparer les observations et les prédictions pour différentes périodes de projection. L’exercice de validation a inclut une analyse de cohérence biologique, le calcul du pourcentage moyen de différence (MPD) pour la densité, la surface terrière, la hauteur maximale et le diamètre moyen quadratique (QMD) et la comparaison des diamètres à hauteur de poitrine (dhp) observés et prédits d’arbres individuels. L’analyse de cohérence biologique a indiqué que LS-FVS a prédit de façon cohérente les effets de l’indice de site sur la hauteur maximale, la surface terrière et le QMD pour l’épinette noire et le pin gris. Cependant, la diminution en surface terrière en bas âge s’est avérée inconsistante avec la tendance normale de développement des types forestiers sous étude. Cette situation a été attribuée à une faiblesse de LS-FVS au niveau de la prédiction de la mortalité. Il a été trouvé que LSFVS a sous-estimé la densité des peuplements, la surface terrière et la hauteur maximale et surestimé le QMD. Même s’il y avait de larges erreurs dans la prédiction du changement dans la densité des peuplements, LS-FVS était néanmoins cohérent dans la prédiction de la forme de la distribution des classes de dhp.

Dernière mise à jour :