Publications du Service canadien des forêts

Eighty years of change: vegetation in the montane ecoregion of Jasper National Park, Alberta, Canada. 2002. Rhemtulla, J.M.; Hall, R.J.; Higgs, E.S.; Macdonald, S.E. Canadian Journal of Forest Research 32(11): 2010-2021.

Année : 2002

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 25058

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Les mêmes photographies prises au sol en 1915 et 1997 qui provenaient d'une série de stations d'inventaire topographique ainsi que les mêmes photographies aériennes prises en 1949 et 1991 ont été analysées pour évaluer les changements dans la distribution et la composition de la végétation dans la région écologique subalpine du parc national de Jasper, situé dans les Montagnes Rocheuses en Alberta, au Canada. Une approche quantitative pour évaluer les changements relatifs dans la végétation à partir de photographies prises au sol à différents moments a été développée et testée. Les résultats montrent une évolution vers des types de végétation de fin de succession et une plus grande fermeture du couvert dans les peuplements de conifères. La prairie, les arbustes, la jeune forêt et les forêts ouvertes ont diminué en étendue et la forêt avec un couvert fermé est devenue plus abondante. La majorité des peuplements forestiers ont évolué vers une dominance d'espèces résineuses. Les changements dans la configuration de la végétation sont probablement en grande partie attribuables aux modifications survenues dans le régime des feux au cours du siècle dernier quoique les conditions climatiques et l'activité humaine puissent également y avoir contribué. Ces changements ont comme conséquence une moins grande diversité d'habitats, des risques plus élevés d'épidémies d'insectes et la possibilité que surviennent éventuellement des feux de forte intensité. Les résultats de cette étude améliorent notre connaissance des conditions qui ont prévalu dans le passé et peuvent contribuer à établir des objectifs pour la restauration de la région écologique subalpine du parc.

Dernière mise à jour :