Publications du Service canadien des forêts

Lepidoptera from the boreal mixedwood forest in east-central Alberta: comparison of assemblages from a mature stand and an old stand. 2004. Pohl, G.R.; Langor, D.W.; Landry, J.-F.; Spence, J.R. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-396. 20 p.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 25002

Langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Cette étude a comparé les spécimens de lépidoptères capturés dans des pièges lumineux dans deux peuplements dominés par des peupliers (Populus) du centre de l'Alberta, à savoir dans un peuplement mûr (de 52 ans) et dans un vieux peuplement (de plus de 120 ans). Elle constitue le premier examen détaillé de ces communautés et, par conséquent, enrichit considérablement les données sur la répartition des arthropodes en forêt boréale. Elle a permis de récolter un total de 393 espèces dans un assemblage forestier régional général estimé à 481 espèces. Les différences considérables relevées d'une année à l'autre ont compliqué les comparaisons de l'abondance, de la richesse spécifique et de la diversité. On a évalué la valeur indicatrice de chaque espèce commune; 19 d'entre elles ont été jugées comme des espèces associées au peuplement mûr et 28 autres, comme des espèces de vieux peuplement. Ce dernier abritait un plus grand nombre d'espèces associées monophages que le peuplement mûr. Le nombre d'espèces capturées exclusivement dans un peuplement était plus élevé dans le vieux peuplement que dans le peuplement mûr. La communauté plus spécialisée du vieux peuplement refléterait la plus grande complexité de la structure de ce peuplement. Nombre d'espèces associées à l'un et l'autre des peuplements s'alimentaient sur des espèces végétales qui étaient abondantes dans les deux peuplements, ce qui laisse supposer que la disponibilité des plantes hôtes n'est pas un facteur limitant. Une formule qui est explicitée et présentée dans ce rapport a permis de vérifier l'uniformité de répartition des espèces communes d'une station à l'autre et de déterminer que 38 espèces étaient des généralistes. Ces dernières regroupaient une plus grande proportion d'espèces polyphages que les espèces spécialistes du peuplement mûr et du vieux peuplement. D'après les données qui sont ici présentées, il semblerait que les macrolépidoptères soient prometteurs comme indicateurs de la biodiversité. Les Geometroidea et les Drepanoidea regroupent notamment de nombreuses espèces pouvant servir de très bon indicateur de la spécialisation à l'égard des vieux peuplements.

Dernière mise à jour :