Publications du Service canadien des forêts

Biology of Pissodes yunnanensis (Coleoptera: Curculionidae), a pest of Yunnan pine in southwestern China. 2004. Zhang, H.H.; Haack, R.A.; Langor, D.W. The Canadian Entomologist 136(5): 719-726.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 24967

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Pissodes yunnanensis Langor et Zhang, un ravageur du pin du Yunnan, Pinus yunnanensis Franchet, vit aux altitudes de 2200 à 2800 m dans le sud-ouest de la Chine. Les charançons infestent les pins du Yunnan âgés de moins de 20 ans et préfèrent les arbres de 8 à 10 ans. Ils pondent surtout le long du tronc supérieur sur les pousses de l'année ou de l'année précédente et, à l'occasion, sur les branches latérales supérieures. L'alimentation des charançons entraîne souvent la mort du bout de la tige, ce qui cause des divisions de la tige et des torsions. Quelquefois, des infestations sévères consécutives de 2 à 3 ans peuvent causer la mort de l'arbre. Dans le sud-ouest de la province du Yunnan, les adultes de ce charançon univoltin émergent de tiges infestées de la mi-avril à la mi-juillet. Les oeufs sont pondus à partir de la fin de juin, les larves de premier stade apparaissent au début de juillet et les larves de quatrième stade à la fin de mars de l'année suivante. Les larves de premier et de second stades se nourrissent du phloème, les larves de troisième stade envahissent l'aubier et le coeur où elles passent l'hiver. En mars, les larves se remettent à manger et à croître. Les larves de quatrième stade se creusent des chambres de nymphose (cocons de copeaux) dans l'aubier externe et le coeur et la nymphose se produit de la fin de mars à la fin de mai. En laboratoire, le développement optimal des oeufs et des nymphes se fait à 25 °C. Le parasitisme est la cause principale de mortalité chez P. yunnanensis, soit 2 % à 25 % de la mortalité chez les larves de troisième et de quatrième stades et 5 % à 10 % chez les nymphes.

Dernière mise à jour :