Publications du Service canadien des forêts

Host volatile attractants and traps for detection of Tetropium fuscum (F.), Tetropium castaneum L., and other longhorned beetles (Coleoptera: Cerambycidae). 2004. Sweeney, J.D.; De Groot, P.; MacDonald, L.M.; Smith, S.M.; Cocquempot, C.; Kenis, M.; Gutowski, J.M. Environmental Entomology 33: 844-854.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 24921

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Résumé

Nous avons recueilli in situ des substances volatiles de l'écorce et de l'aubier d'épinettes rouges (Picea rubens, Sarg.) infestées par Tetropium fuscum (F.) pour déterminer les concentrations relatives et les rapports énantiomériques des monoterpènes émis. Ces données ont servi à créer un attractif synthétique (dit « mélange d'épinette ») que nous avons mis à l'essai dans divers types de pièges placés sur l'ile McNabs (Nouvelle-Écosse) en 2001 et en 2002, ainsi qu'en Pologne et en Suisse en 2002, pour en déterminer l'efficacité de capture de T. fuscum, et de Tetropium castaneum (L.). Lorsque l'occasion se présentait, nous avons mesuré la réaction d'autres espèces de cérambycides. Significativement plus de T. fuscum ont été capturés dans des pièges à eau à ailettes entrecroisées contenant du mélange d'épinette que dans des pièges sans attractifs ou des pièges contenant de l'alpha-pinène racémique ou de l'éthanol, ou les deux. Le nombre de T. fuscum et de T. castaneum capturéés a augmenté significativement lorsque de l'éthanol était ajouté à des pièges contenant du mélange d'épinette. Les captures moyennes de chacune des deux espèces de Tetropium ne variaient pas significativement en fonction du type de piège. Le mélange d'épinette a présenté un effet attractif significatif sur Monochamus urussovii (Fischer) et, lorsque jumelé avec de l'éthanol, sur Spondylis buprestoides (L.). Contrairement au mélange d'épinette seul ou jumelé à de l'éthanol, l'alpha-pinène racémique attirait de façon significative Asemum striatum (L.). Aucun des attractifs mis à l'essai n'attiraient de façon significative Stictoleptura rubra (L.) ou Alosterna tabacicolor (DeGeer).

Dernière mise à jour :