Publications du Service canadien des forêts

Saskatchewan fire regime analysis. 2004. Parisien, M.-A.; Hirsch, K.G.; Lavoie, S.G.; Todd, J.B.; Kafka, V. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Northern Forestry Centre, Edmonton, Alberta. Information Report NOR-X-394. 49 p.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 24912

La langue : Anglais

Séries : Rapport d'information (CFN - Edmonton)

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

En Saskatchewan, la forêt boréale couvre 400 000 km2 et les feux de forêt y constituent une perturbation naturelle importante puisque ceux-ci peuvent être accompagnés d'impacts sociaux, économiques et écologiques marqués. La gestion durable des forêts et l'amélioration des politiques et des pratiques existantes en matière de gestion des feux necessitent que les regimes de feu présentement a l'oeuvre dans la province soient bien connus et compris. Cette étude consistait a analyser le nombre et la superficie des feux, leurs cycles, leurs saisons, leurs causes, leur intensité potentielle et les climats qui leur sont propices pour deux types d'unités écologiques : les écozones et les écoregions (sous-unité d’une écozone). Des analyses ont été éffectuees pour toutes les écozones boisées : les Plaines boréales (sud), le Bouclier boréal (centre) et le Bouclier de la taiga (nord). Nous n'avons étudie que les écorégions de l'écozone des Plaines boréales. L'analyse était basée sur 20 annees (1981.2000) de données decrivant les allumages et leurs causes, une base de données pour les grands feux (200 ha) couvrant la période de 1945 à 2000 et 12 années 1990-2001) d'observations des conditions météorologiques favorables aux feux. L'étude a permis de mettre en évidence des contrastes entre les regimes de feu des differentes ecozones et écoregions. Par exemple, le calcul du cycle de feu etait de 263 ans, 99 ans et 114 ans, respectivement, pour les Plaines boreales, le Bouclier boreal et le Bouclier de la taiga. Des tendances saisonnieres divergentes pour la frequence et les causes des feux sont apparues, en particulier pour les Plaines boréales, dans lesquelles la plupart des feux répertoriés (65 %) étaient causés par l'homme au printemps. Cependant, ces feux n'étaient habituellement responsables que d'une petite partie (16 %) de la superficie brûlée dans cette écozone. Les résultats de cette étude mettent en valeur d'importantes variations patiales et temporelles dans le régime de feu et peuvent aider les gestionnaires des feux et des forêts dans la planification stratégique des activités futures.