Publications du Service canadien des forêts

Xylophagous insect species composition and patterns of substratum use on fire-killed black spruce in central Quebec. 2004. Saint-Germain, M.; Drapeau, P.; Hébert, C. Can. J. For. Res. 34: 677-685.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 24887

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Plusieurs insectes xylophages se sont adaptés aux feux récurrents observés en forêt boréale et utilisent efficacement les nouveaux habitats ainsi créés. Cette étude visait à caractériser les assemblages xylophages pyrophiles ainsi que leur patron d’utilisation du bois mort sur l’épinette noire. En 2000 et 2001, nous avons récolté 84 segments de tronc longs de 40 cm dans un brûlis de 1999 du parc des Grands-Jardins (Québec, Canada), selon des critères de diamètre, de stratification verticale et de sévérité de feu. Ces segments ont été placés en cages d’émergence et les adultes ont été récoltés jusqu’en novembre 2001. Monochamus scutellatus (Say) (Cerambycidae), ainsi que Dryocoetes affaber (Mann.) et Polygraphus rufipennis (Kirby) (Scolytidae) ont été les Coléoptères les plus récoltés. Pour tous les taxons communs, un plus grand nombre d’insectes ont émergé des arbres de gros diamètres. Très peu d’insecte ont émergé des plus hautes strates des arbres ou des arbres sévèrement brûlés. L’effet de la sévérité du feu sur la densité de colonisation par les insectes serait lié à l’épaisseur de l’écorce et à son potentiel d’isolation contre une perte excessive d’eau au moment du feu. La vigueur de l’arbre avant sa mort, estimée par dendrochronologie, a eu un effet positif sur l’abondance des Cérambycidés, mais non sur celle des Scolytes.

Dernière mise à jour :