Publications du Service canadien des forêts

Harvest retention patches are insufficient as stand analogues of fire residuals for litter-dwelling beetles in northern coniferous forests. 2004. Gandhi, K.J.K.; Spence, J.R.; Cryer, K.J.; Langor, D.W.; Morgantini, L.E. Canadian Journal of Forest Research 34(6): 1319-1331.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 24624

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Nous avons comparé les assemblages de coléoptères de la litière dans des peuplements résiduels de conifères (<1 à 2 ha) conservés à l’intérieur de coupes à blanc de 1 an avec les assemblages de coléoptères dans des peuplements résiduels (<1 à 10 ha) épargnés par le feu dans des brûlis vieux de 15 et 37 ans. Notre premier objectif était de déterminer si les peuplements non récoltés conservaient des éléments biotiques semblables à ceux des forêts non coupées des alentours et à ceux des îlots de forêt épargnée par le feu. Les assemblages de coléoptères des peuplements résiduels après coupe étaient semblables à ceux des forêts avoisinantes, ce qui suggère que les peuplements résiduels après coupe conservent des éléments des forêts matures. Toutefois, les assemblages de coléoptères des peuplements résiduels après coupe différaient de ceux des peuplements résiduels après feu. Les peuplements résiduels après coupe choisis sans tenir compte des caractéristiques du microhabitat ou de la structure des peuplements résiduels après feu ne conviennent pas comme analogues des habitats de fin de succession que constituent les peuplements résiduels après feu. Il n’y avait pas de relation entre la taille des peuplements résiduels après coupe et le succès de capture ou la diversité des coléoptères. Les captures ont été plus nombreuses dans les peuplements résiduels après coupe de forme circulaire et plusieurs espèces forestières semblaient également s’y regrouper. Les aménagistes forestiers pourraient préserver des éléments biotiques de jeune forêt non coupée en conservant dans les coupes à blanc des peuplements résiduels de forme circulaire. Cependant, plus les caractéristiques d’habitat de ces peuplements résiduels seront semblables à ceux des peuplements résiduels après feu, plus les chances de préserver et de maintenir la biodiversité forestière à l’échelle du paysage seront élevées.

Dernière mise à jour :