Publications du Service canadien des forêts

Stand composition and structure of the boreal mixedwood and epigaeic arthropods of the Ecosystem Management Emulating Natural Disturbance (EMEND) landbase in northwestern Alberta. 2004. Work, T.T.; Shorthouse, D.P.; Spence, J.R.; Volney, W.J.A.; Langor, D.W. Canadian Journal of Forest Research 34(2): 417-430.

Année : 2004

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 24301

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Dans le cas du modèle d'aménagement de la forêt boréale qui émule le régime de perturbations naturelles, la conservation de la diversité biologique repose sur l'hypothèse que les mosaïques naturelles de composition et de structure des peuplements peuvent être adéquatement récréées via les activités d'aménagement forestier. Le maintien des éléments de composition et de structure qui procureront un habitat adéquat pour les espèces dans les peuplements aménagés est fondamentale dans les stratégies de conservation qui utilisent l'approche du filtre brut. Nous avons testé l'effet de la composition et de la structure des peuplements sur la faune d'arthropodes épigés de quatre types de couvert boréal mélangé dans l'Ouest du Canada. Nous avons observé des différences dans la composition des communautés épigées et dans les associations particulières d'espèces entre les quatre types de couvert. Les différences dans la faune de carabes entre les types de couvert provenaient de l'abondance relative des espèces de Carabidae associées spécifiquement au couvert muscinal, au couvert herbacé et au matériel ligneux grossier plutôt qu'à des éléments spécifiques de la composition en espèces du couvert arborescent. Les différences entre les types de couvert étaient moins apparentes dans les assemblages relativement riches d'espèces d'araignées, essentiellement en raison de leur faible abondance dans les peuplements non perturbés. Nos résultats suggèrent que si on veut conserver toutes les espèces, l'aménage ment des forêts boréales mixtes basé sur l'approche du filtre brut doit tenir compte des éléments structuraux en plus de la composition du couvert arborescent. Nos analyses suggèrent aussi que les activités visant la gestion de la quantité de matériel ligneux grossier au sol et de la composition végétale de la strate arbustive, possiblement via la récolte avec rétention variable, constituent une première étape logique.

Dernière mise à jour :