Publications du Service canadien des forêts

Effects of azadirachtin-based insecticides on the egg parasitoid Trichogramma minutum (Hymenoptera: Trichogrammatidae) 2003. Lyons, D.B.; Helson, B.V.; Bourchier, R.S.; Jones, G.C.; McFarlane, J.W. The Canadian Entomologist 135: 685-695.

Année : 2003

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 23865

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

L'examen des effets de préparations de neem sur la reproduction et la survie du parasite des oeufs, Trichogramma minutum Riley, a permis d'évaluer la compatibilité de deux stratégies dans des programmes de lutte intégrée. Nous avons mis au point dans ce but un test biologique en laboratoire qui peut être utilisé comme modèle de système écotoxicologique. Des oeufs de la pyrale méditerranéenne de la farine, Ephestia kuehniella Zeller (Lepidoptera : Pyralidae), traités à une solution d'acétone contenant une préparation à base d'azadirachtine, sont offerts à des femelles isolées de T. minutum. Les oeufs sont gardés jusqu'à ce que le parasitoïde complète son développement et émerge des oeufs. Nous avons déterminé la survie des femelles de T. minutum un jour après le traitement, le nombre d'oeufs parasités de la pyrale méditerranéenne de la farine, le pourcentage d'oeufs parasités d'où ont émergé des adultes et le rapport mâles:femelles des parasitoïdes adultes à l'émergence. Nous avons testé deux préparations d'extraits de graines de neem contenant de l'azadirachtine, ainsi qu'une solution standard d'azadirachtine purifiée à la dose opérationnelle et à dix fois la dose opérationnelle. À 50 g d'azadirachtine/ha (dose opérationnelle), il n'y a pas d'effet significatif sur la survie des parasitoïdes femelles. À 500 g d'azadirachtine/ha, la survie des femelles après une journée est significativement réduite par l'Azatin EC et le Neem EC. Il n'y a pas de réduction décelable lors du traitement à l'azadirachtine 100 %, ce qui fait croire que ce sont d'autres composantes des préparations qui sont en partie responsables de la toxicité pour les femelles. De même, à 500 g d'azadirachtine/ha, le nombre d'oeufs parasités est fortement réduit par l'Azatin EC et légèrement réduit par le Neem EC, mais il n'y a pas de réduction par la solution standard d'azadirachtine. Ces réductions du parasitisme des oeufs sont probablement dus aux effets observés sur la survie des femelles. À 500 g d'azadirachtine/ha, le succès du développement du parasitoïde diminue avec tous les traitements, y compris celui à la solution standard d'azadirachtine. Le Neem EC et l'Azatin EC à la dose la plus faible ont aussi un effet faible, mais significatif, sur le succès du développement. Le rapport mâles:femelles des adultes à l'émergence n'est pas affecté. Ces résultats indiquent que le traitement à l'azadirachtine à des doses opérationnelles est compatible avec T. minutum durant le parasitisme des oeufs.