Publications du Service canadien des forêts

Utilization of dry matter and elements by larvae of the sawflies Neodiprion sertifer (Geoff.) and Disprion similis (Hartig) feeding on Scots pine needles. 1985. Slansky, F., Jr.; Fogal, W.H. Canadian Journal of Zoology 63(3): 506-510.

Année : 1985

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 23531

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Des techniques de gravimétrie et de marquage par cellulose (substance indigeste) ont servi à évaluer la consommation totale et la proportion de matières sèches et d'autres éléments dans l'alimentation chez des larves de stades avancés de Diprion similis (Hartig) et Neodiprion sertifer (Geoff.) se nourrissant d'aiguilles de pins sylvestres des années précédentes. Les résultats obtenus par les deux méthodes sont semblables, sauf en ce qui concerne l'évaluation du phosphore absorbé par les femelles de N. sertifer. Les larves femelles de D. similis utilisent de plus grandes quantités de matières sèches, d'azote et de potassium et moins de phosphore que les larves femelles de N. sertifer; les deux espèces utilisent le calcium et le magnésium dans des proportions analogues. Les groupes de larves mâles–femelles de N. sertifer utilisent plus de matières sèches, de potassium et de magnésium que les larves femelles. Les éléments utilisés ont été trouvés dans les proportions suivantes : azote (50–59%), phosphore (22–39%), magnésium (15–29%), calcium (9–15%) et potassium (6–17%). L'obtention de budgets de sodium non positifs nous a empêchés d'en évaluer l'utilisation. Les quantités de matières sèches utilisées par ces mouches à scie sont semblables à celles qui ont été obtenues chez 10 espèces d'Hyménoptères consommatrices de feuilles et se situent dans la portion inférieure de la courbe des valeurs obtenues chez les insectes phytophages. L'estimation de l'azote utilisé par ces mouches à scie donne des valeurs qui se rapprochent des valeurs obtenues chez les insectes consommateurs de feuilles d'arbres.