Publications du Service canadien des forêts

The theory and use of two fire history models. 1985. Johnson, E.A.; Van Wagner, C.E. Canadian Journal of Forest Research 15(1): 214-220.

Année : 1985

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 23502

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

L'objectif de ee texte est d'expliquer les distributions, les hypothèses, les interprétations et les rapports entre deux modèles stochastiques compatibles de l'histoire des incendies: celui de l'exponentielle négative et celui de Weibull. Les distributions "intervalle entre les feux" et "temps écoulé depuis un incendie" sont données pour chaque modèle. Les deux modèles s'appliquent à des processus stochastiques homogènes et stationnaires. Le modèle de l'exponentielle négative établit que le niveau de risque de feu instantané est constant pour tous les âges d'un peuplement. Celui de Weibull montre que le niveau de risque de feu instantané augmente avec l'âge du peuplement, quand le paramètre de la forme est > 1 (le modèle de l'exponentielle négative constitue un cas spécial du modèle de Weibull où la forme est = 1). On présente une méthode empirique pour distinguer les distributions avant et après suppression du feu, à partir d'une distribution observée pour une historique connue. À partir des modèles, on a dérivé quatre sortes de rapports qu'on a défini par région d'étude (par peuplement): (i) le cycle du feu (intervalle moyen entre les feux), (ii) le pourcentage annuel de superficie brûlée (fréquence des feux), (iii) l'âge moyen de la végétation (durée moyenne de l'espérance de vie) et (iv) le niveau de renouvellement.