Publications du Service canadien des forêts

Stem incorporation of systemic insecticides to protect white spruce seed trees. 1989. Fogal, W.H.; Lopushanski, S.M. Forestry Chronicle 65(5): 359-364.

Année : 1989

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 23481

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

On a injecté dans des épinettes blanches une préparation liquide de dictrotophos (à raison de 0,6 g d'ingrédient actif par cm du diamètre à hauteur de poitrine) pour évaluer l'effet du moment de l'injection sur les dommages causés aux cônes et aux graines par les insectes. Les effets des préparations liquides de dicrotophos (1,1 g d'ingrédient actif par cm du diamètre à hauteur de poitrine) et d'oxydémétonméthyle (0,7 g d'ingrédient actif par cm du diamètre à hauteur de pointrine) injectées quatre jours après l'apogée de la floraison ont été évalués afin de déterminer dans quelle mesure de défoliation et les dommages aux cônes et aux graines causés par les insectes avaient diminué. Les effets d'implants d'une préparation d'acéphate en poudre soluble (0,5 et 1,0 g d'ingrédient actif par cm du diamètre à hauteur de poitrine) introduits environ deux semaines après l'apogée de la floraison ont été évalués pour savoir si les dommages causés aux cônes et aux graines diminueraient. Pour une période allant jusqu'à quatres semaines après l'apogée de la floraison, une seule injection de dicrotophos a eu pour effet de réduire les dommages causés aux cônes par les insectes qui pondent des oeufs et se nourissent après la pollination (la mouche granivore, la cécidomyie et les insectes qui vivent dans les graines). Cependant, les dommages causés par les insectes qui commencent à se nourrir avant la pollination n'ont pas été réduits par des injections uniques après la pollination. Le dicrotophos et l'oxydéméthonméthyle ont réduit, pendant deux saisons après les injections, la défoliation causée par la tordeuse des bourgeons de l'épinette dans le haut, le milieu et le bas de la cime. Au cours de l'année de traitement, ces injections ont réduit la proportion des cônes endommagés par les insectes qui se nourissent après la pollination, alors que les dommages causés par les insectes qui se nourissent avant la pollination n'ont pas diminué. Le nombre de graines dans les cônes a augmenté de 558% avec le dicrotophos, et de 267% avec l'oxydémétonméthyle. Pendant la saison suivant les injections, la proportion de cônes endommagés par la tordeuse des bourgeons a été réduite par les deux insecticides, tandis que le dicrotophos a permis de diminuer les dommages causés par les insectes qui vivent dans des graines. Aucun des deux insecticides n'a pu réduire les dommages causés par d'autres insectes, mais le nombre de graines dans les cônes a augmenté de 90% avec le dicrotophos et de 115% avec l'oxydémetonméthyle. Au cours de l'année de traitement, les implants d'acéphate ont permis de réduire la proportion des cônes endommagés par la tordeuse sémimivore, mais non par d'autres insectes, toutefois, pendant la saison suivant l'introduction d'implants, ces derniers ont été efficaces contre la pyrale des cônes, la tordeuse sémimivore, la mouche granivore et les insectes qui vivent dans les graines.