Publications du Service canadien des forêts

Valuing aboriginal artifacts: a combined revealed-stated preference approach. 2003. Boxall, P.C.; Englin, J.; Adamowicz, W.L. Journal of Environmental Economics and Management 45: 213-230.

Année : 2003

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 22832

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Résumé

Dans cet article, nous examinons la valeur des ressources culturelles autochtones uniques d'après les préférences déclarées et révélées. La méthodologie employée utilise la connaissance des choix antérieurs fournie par les données sur les préférences déclarées et révélées pour expliquer la dépendance d'état. Nous utilisons également des méthodes pour mettre en lumière la corrélation entre les sources de données. L'application empirique porte sur la découverte de peintures rupestres autochtones le long de parcours de canotage dans l'Est du Manitoba (Canada). Dans le cadre d'une étude d'une durée de quatre ans sur les excursions récréatives en milieu sauvage, une enquête sur les préférences déclarées a été effectuée dans laquelle on a demandé aux canoteurs s'ils changeraient leur choix de site en fonction de la présence de deux types de peintures rupestres : une peinture en " parfait " état ou une peinture vandalisée. Les valeurs moyennes estimées à deux endroits du bien-être lié à la présence de peintures intactes étaient d'environ 61 et 77 $ par excursion. La valeur des pictogrammes vandalisés est beaucoup plus faible.

Dernière mise à jour :