Publications du Service canadien des forêts

Morphometric, allometric, and developmentally adaptive traits in red spruce and black spruce. II. Seedling and mature tree assessment of controlled intra- and inter-specific hybrids. 2003. Major, J.E.; Mosseler, A.; Barsi, D.C.; Campbell, M.; Rajora, O.P. Canadian Journal of Forest Research 33: 897-909.

Année : 2003

Disponible au : Centre de foresterie de l'Atlantique

Numéro de catalogue : 22791

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite)

Sélectionner

Résumé

L'objectif de cette étude visait à déterminer les fondements génétiques des caractères morphométriques, allométriques et de croissance à l'aide de croisements dirigés intraspécifiques et interspécifiques avec l'épinette rouge (Picea rubens Sarg.) et l'épinette noire (Picea mariana (Mill.) B.S.P.). Les auteurs ont examiné des semis d'un an cultivés en serre et des arbres matures de 22 ans qui provenaient d'un même ensemble de croisements dirigés effectués au début des années 1970. Le poids des graines dépendait fortement de l'espèce maternelle. L'indice d'hybridation avait un effet très important sur la période moyenne de germination et le nombre moyen de cotylédons. Les hybrides interspécifiques de type F1 présentaient une hétérosis négative pour la hauteur des arbres matures, tandis que l'indice d'hybridation 25 (rétrocroisements impliquant l'épinette noire) donnait une hétérosis positive pour la croissance en hauteur des semis et des arbres matures. Les corrélations entre la hauteur moyenne des semis et celle des arbres matures dans deux sites, en fonction de l'indice d'hybridation, étaient remarquablement élevées (r = 0,918 et r = 0,968). Tout croisement impliquant l'épinette noire comme parent mâle ou femelle donnait une croissance en hauteur significativement plus élevée que les croisements impliquant l'épinette rouge comme parent mâle ou femelle. Parmi les cinq indices d'hybridation, l'indice 0 (épinette noire pure) allouait le plus de biomasse au bois de la tige, et l'indce 100 (épinette rouge pure) allouait le plus de biomasse aux racines.