Publications du Service canadien des forêts

Relating aspen defoliation to changes in leaf area derived from field and satellite remote sensing data. 2003. Hall, R.J.; Fernandes, R.A.; Hogg, E.H.; Brandt, J.P.; Butson, C.R.; Case, B.S.; Leblanc, S.G. Canadian Journal of Remote Sensing 29(3): 299-313.

Année : 2003

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 22481

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Le peuplier faux-tremble est l'espèce la plus importante de feuillus dans la forêt boréale nord-américaine pour laquelle des méthodes doivent être développées dans le but de réaliser la cartographie et le suivi en continu des patrons de défoliation par les insectes dans le contexte de l'évaluation des impacts de ces derniers sur la santé et la productivité des trembles. La perte de feuillage dû à la défoliation par les insectes entraîne des changements dans l'indice de surface foliaire (DLAI) qui ont été étudiés à partir de données de terrain et d'images satellitaires pour une pullulation de tordeuses du tremble (Choristoneura conflictana (Wlk.)) dans les peuplements de trembles de la forêt boréale, dans le nord de l'Alberta. Des estimations réalisées sur le terrain de la défoliation subie par des peuplements soumis à des niveaux de défoliation de sévérité variable et des mesures allométrique et optique LAI-2000 de l'indice de surface foliaire ont été collectées et reliées aux données Landsat ETM+ représentant des secteurs avant ou après la manifestation d'événements de défoliation. Cette étude a été réalisée dans le cadre du projet de recherche « climate change impact on the productivity and health of aspen » (CIPHA) présentement en cours dans l'Ouest canadien. Les estimations dérivées sur le terrain de DLAI étaient conformes aux tendances de la défoliation, mais montraient une dispersion substantielle pouvant être attribuée à l'utilisation d'estimations allométriques de LAI en période de pré-défoliation et à la nature subjective de l'évaluation visuelle de la défoliation. Les estimations du changement dérivées des deux scènes Landsat ETM+ étaient statistiquement corrélés (r = 0,84, P = 0,001) par rapport aux pourcentages de défoliation. Une telle approche pourrait être utilisée dans le futur pour étalonner les algorithmes LAI par rapport à d'autres zones de défoliation ou pour cartographier l'intensité temporelle de ces événements au moment même où ils se manifestent.