Publications du Service canadien des forêts

Influence of habitat and microhabitat on carabid (Coleoptera: Carabidae) assemblages in four stand types. 2003. Pearce, J.L.; Venier, L.A.; McKee, J.E.; Pedlar, J.H.; McKenney, D.W. The Canadian Entomologist 135: 337-357.

Année : 2003

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 21680

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Les études basées sur des données de présence et d'absence peuvent fournir des renseignements sur les associations avec l'habitat, car elles permettent de prédire la répartition des espèces dans l'ensemble du paysage. Nous avons tenté de caractériser la faune des carabes dans trois types de forêt boréale naturelle (forêt de conifères, forêt mixte et forêt décidue) et dans un habitat perturbé (zone de coupe à blanc) en vue d'obtenir des données de base sur les espèces de carabes qui habitent les principaux types de forêt du nord-ouest de l'Ontario. Pour des raisons logistiques, seuls les carabes actifs au printemps ont été pris en compte. Nous avons également déterminé la structure des débris de bois grossiers et les caractéristiques des microhabitats dans chacun des types de forêt pour tenter de raffiner notre capacité de prédire la présence ou l'absence de carabes dans chacun des types de forêt. La composition de la faune des carabes dans les forêts décidues (essences mixtes et trembles) est semblable à celle typique des forêts mixtes du voisinage mentionnées dans d'autres études. La caractéristique importante de ces types de forêt est probablement la présence d'une litière de feuilles décidues. En revanche, les forêts d'épinettes contiennent moins d'espèces et moins d'individus et abritent une faune particulière de carabes. Conformément à nos prédictions, les zones de coupe à blanc sont dominées par des espèces de milieu découvert, bien que cette faune diffère de celle d'autres zones de coupe à blanc décrites ailleurs dans le nord-ouest de l'Ontario. Les débris de bois grossier semblent être un facteur de l'habitat déterminant de la présence de plusieurs espèces de carabes dans les zones de coupe à blanc.

Dernière mise à jour :