Publications du Service canadien des forêts

Distribution and dynamics of tree species across a fire frequency gradient in the James Bay region of Quebec. 2003. Parisien, M.-A.; Sirois, L. Canadian Journal of Forest Research 33(2): 243-256.

Année : 2003

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 21335

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Le but de cette étude est d'examiner les changements dans la structure et la composition forestières en fonction des variations spatiales du cycle de feux le long d'un gradient de continentalité. Afin de décrire les peuplements forestiers, 21 sites bien drainés ont été échantillonnés à différentes distances de la Baie James. À partir de polygones des feux de 1930 à 1998, une analyse spatiale a été entreprise pour quantifier le rôle des feux dans la distribution des espèces arborescentes dans un secteur d'étude de 43 228 km2 adjacent à la Baie James. Les résultats de cette analyse révèlent une importante réduction du cycle de feux, de 3 142 à 115 ans, de la côte jusqu'à l'intérieur des terres. Adjacente à la Baie James, l'épinette blanche (Picea glauca (Moench) Voss) se retrouve en peuplements purs. Cette espèce est graduellement remplacée par l'épinette noire (Picea mariana (Mill.) BSP) à partir de 0,5 km de la côte. Le pin gris (Pinus banksiana Lamb.) apparaît brusquement à 22 km de la côte. Une corrélation positive est observée entre la fréquence de l'épinette blanche et le cycle de feux (R = 0,893), tandis que cette corrélation est négative pour l'épinette noire (R = –0,753) et le pin gris (R = –0,807) (corrélations de Spearman). Le pin gris est confiné aux régions ayant un cycle de feux court, alors que l'épinette noire semble pouvoir se maintenir avec ou sans feux. L'exclusion de l'épinette blanche à l'intérieur des terres semble être surtout associée à un cycle de feu court; cependant, on peut présumer que d'autres facteurs, tels le développement des sols et l'effectif de l'espèce, ont une grande influence sur la distribution de cette espèce.