Publications du Service canadien des forêts

Genetic transformaiton in conifers. 1995. Tsang, E.W.T.; Charest, P.J.; Sederoff, R.R. Pages 16-28 in P.J. Charest and L.C. Duchesne, compilers. Recent progress in forest biotechnology in Canada. Natural Resources Canada, Canadian Forest Service, Petawawa National Forestry Institute, Chalk River, Ontario, Information Report PI-X-120.

Année : 1995

Disponible au : Région de la capitale nationale

Numéro de catalogue : 21304

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Étant donné le long cycle de vie des conifères, les programmes les plus avancés de sélection de ces arbres ne remontent qu'à quelques générations de sélection. C'est pourquoi, la possibilité d'introduire dans un conifère des gènes isolés, et de produire ainsi un arbre transgénique, pourrait avoir une incidence appréciable sur des facteurs comme l'approvisionnement en bois, les propriétés des fibres ligneuses et les coûts de la transformation. Or, la manipulation génétique d'un conifère a été réussie pour la première fois il y a seulement quatre ans : il a fallu attendre que certaines techniques de culture de tissus, comme l'embryogenèse somatique, soient jumelées à une nouvelle technique de transfert d'ADN faisant appel à des microprojectiles (le transfert au moyen d'agrobactéries s'était avéré inefficace). D'autres méthodes ont été mises à l'essai et ont permis l'expression transitoire de certains gènes, sans toutefois produire des conifères transgéniques. Le transfert d'ADN par voie de microprojectiles a ouvert la voie à plusieurs études sur l'expression des gènes dans divers tissus de conifères et a notamment permis l'évaluation des promoteurs provenant de gènes d'angiospermes. De plus, on a mis à l'essai des gènes marqueurs et des gènes marqueurs sélectionnables, afin d'améliorer l'efficacité du transfert de gènes dans les conifères.