Publications du Service canadien des forêts

Temporal occurrence and impact of Scytalidium uredinicola, a mycoparasite of western gall rust. 2001. Moltzan, B.D.; Blenis, P.V.; Hiratsuka, Y. Canadian Journal of Plant Pathology 23: 384-390.

Année : 2001

Disponible au : Centre de foresterie du Nord

Numéro de catalogue : 21138

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

Le Scytalidium uredinicola Kuhlman et al. est considéré comme un important mycoparasite de la rouille-tumeur autonome causée par l'Endocronartium harknessii (J.P. Moore) Y. Hiratsuka (= Peridermium harknessii J.P. Moore). La présence temporelle du S. uredinicola et son influence sur la capacité des spores de la rouille-tumeur autonome de germer furent déterminées. À aucun moment de l'année, le Scytalidium uredinicola ne fut isolé des tissus externes ni des tissus internes de tumeurs âgées de 3 à 5 ans. Le mycoparasite fut isolé à presque tous les mois des tissus externes, mais pas des tissus internes de tumeurs âgées de 6 à 9 ans, et, à tous les mois, des tissus externes et internes de tumeurs âgées de 10 ans ou plus. Sur les tumeurs plus vieilles que 10 ans, le S. uredinicola hiverna sous le périderme et colonisa les soris en développement avant la rupture du périderme en avril. La viabilité des spores de la rouille-tumeur autonome fut réduite de 85% de façon constante tout au long de la période de sporulation lors de deux saisons de sporulation. Parce que le S. uredinicola demande beaucoup de temps pour devenir persistant et pérenne, l'établissement artificiel de l'hyperparasite au début d'épidémies de la rouille-tumeur autonome pourrait être nécessaire pour en faire un agent de lutte biologique efficace.