Publications du Service canadien des forêts

Challenges and opportunities in studies of host-pathogen interactions in forest tree species. 2002. Ekramoddoullah, A.K.M.; Hunt, R.S. Canadian Journal of Plant Pathology 24: 408-415.

Année : 2002

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 21124

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

Les agents pathogènes racinaires et les rouilles des arbres peuvent causer d’importants dommages aux espèces forestières canadiennes. Une diminution de croissance, bien que difficile à observer, peut s’avérer considérable sur la durée de vie d’un arbre. La compréhension des interactions hôte–parasite est importante pour la gestion des pertes de rendement et peut contribuer à l’identification d’arbres résistants aux maladies. Cependant, l’étude des interactions impliquant des agents pathogènes forestiers offre à la fois des défis et des occasions. Certains de ces aspects sont décrits de notre point de vue, à la suite de nos travaux sur le pathosystème rouille vésiculeuse – pins blancs et les agents pathogènes qui infectent les racines. Plusieurs mécanismes de résistance au champignon de la rouille vésiculeuse du pin blanc, le Cronartium ribicola, ont été identifiés chez le pin. Au niveau moléculaire, plusieurs protéines de réponse défensives et leurs gènes ont été caractérisés. Certains d’entre eux sont identifiés comme des candidats possibles pour devenir des marqueurs associés à la résistance ou la sensibilité. Nous abordons aussi les activités de recherche actuelles et les orientations et applications futures des technologies d’isolement et de caractérisation des gènes de résistance du pin blanc.