Publications du Service canadien des forêts

Classification of wetland habitat and vegetation communities using multi-temporal ikonos imagery in southern Saskatchewan. 2002. Dechka, J.A.; Franklin, S.E.; Watmough, M.D.; Bennett, R.P.; Ingstrup, D.W. Canadian Journal of Remote Sensing 28(5): 679-685.

Année : 2002

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 20727

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

La Programme de suivi des habitats des Prairies, sous la responsabilité d’Environnement Canada, a pour tâche l’évaluation et le suivi des paysages pour la sauvagine et les autres oiseaux migrateurs au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta. Les évaluations d’habitats des Prairies ont été menéts en utilisant des transects pour échantillonner les changements du couvert et de l’utilisation du sol et ont montré que les habitats fauniques, en milieux humides et en zone montagneuse, sont en décroissance en terme d’extension spatiale. Une analyse basée sur l’utilisation d’images à haute résolution comme outil dans le cadre de ces évaluations a été réalisée au cours de l’été 2000. Des images Ikonos-2 acquises au printemps et en été, dans les bandes panchromatique et multispectrale, ont été classifiées à l’aide du système de classification des habitats de milieux humides de Stewart et Kantrud (S&K) utilisée pour le suivi des milieux humides dans les Prairies canadiennes. Deux phénomènes significatifs ont été observé dans la procédure de classification: les classes d’habitats de milieux humides S&K contenaient des assemblages ou des communautés semblables, et les équipes de terrain ont identifié sur le terrain des zones considérées comme homogènes alors qu’elles contenaient des mélanges de communautés végétales et ce en raison de la nature même des classes S&K. Suite à un exercice conventionnel de collecte de données d’entraînement basé sur les résultats d’une analyse discriminatoire pour les sites disponibles, les classes d’habitats de milieux humides S&K one pu être classifiées avec une précision globale d'environ 47% en utilisant des images multidates, le NDVI et des mesures de texture. À partir de ces résultats, des communautés végétales individuelles ont pu être différenciées à l'intérieur de ces classes d'habitats basé sur des cartes schématiques préparées pour chacune des parcelles de terrain et une évaluation de ces communautés a montré qu'elles pouvaient être identifiées plus efficacement résultant ainsi en une précision globale supérieure à 85%.