Publications du Service canadien des forêts

Deforestation estimation for Canada under the Kyoto Protocol: A design study. 2002. Leckie, D.G.; Gillis, M.D.; Wulder, M.A. Canadian Journal of Remote Sensing 28(5): 672-678.

Année : 2002

Disponible au : Centre de foresterie du Pacifique

Numéro de catalogue : 20726

La langue : Anglais

Disponibilité : Commander une copie papier (gratuite), PDF (télécharger)

Sélectionner

Résumé

La déforestation constitue sans contredit un enjeu important aux plans local, national et international. C'est un sujet qui intéresse le public en général, les forestiers, les organismes environnementaux et les gouvernements. Malgré cela, il est difficile d'obtenir des estimations fiables de son étendue et de sa nature. Les changements climatiques et le rôle des forêts ont suscité beaucoup d’intérêt et ont ainsi permis de formaliser les rapports sur la déforestation. En vertu de la proposition de Protocole de Kyoto, les nations industrialisées devront rapporter les incidences de la déforestation sur le carbone et les intégrer dans leur comptabilité relative aux émissions de gaz à effet de serre. Le Canada devra développer des systèmes de mesure pour réaliser des rapports sur la déforestation et la perte des stocks de carbone. Parmi les sources de données potentielles, il y a les nouveaux relevés d’utilisation du sol basés sur les placettes de l’Inventaire forestier national (IFN) et la télédétection satellitaire. L’IFN est un réseau de placettes de 2 x 2 km, ayant un espacement de 20 km, pour lesquelles les attributs de couvert et de peuplements sont interprétés à partir de photographies aériennes à échelle moyenne. Dans cette étude, des images satellitaires à résolution moyenne, comme les images thematic mapper (TM) de landsat, ont été exploitées comme outil potentiel pour l’estimation de la déforestation. Aussi, un inventaire des relevés d’utilisation du sol disponibles a été réalisé. On a également examiné les facteurs affectant l’utilité de chacune de ces sources de données et les diverses options conceptuelles de ces systèmes. On propose un système intégré basé à la fois sur les données de I’IFN et sur les parcelles dérivées des données de télédétection satellitaire et appuyé par des relevés locaux lorsque nécessaire.