Publications du Service canadien des forêts

Bryophyte and lichen communities in mature to old-growth stands in eastern boreal forests of Canada. 2002. Boudreault, C.; Bergeron, Y.; Gauthier, S.; Drapeau, P. Can. J. For. Res. 32: 1080-1093.

Année : 2002

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 20566

La langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Abstract

Nous avons échantillonné 22 pessières à mousses (80 à >200 ans) afin de décrire et d’évaluer la diversité des communautés de bryophytes et de lichens selon le temps écoulé depuis le dernier feu et selon certaines caractéristiques des sites. Les vieilles forêts ne renfermaient pas plus d’espèces que celles plus jeunes. Nous pensons que la paludification, processus important dans cette région, pourrait expliquer ce résultat. L’axe 1 d’une ordination (cadrage multidimensionnel non-métrique ou CMN) des espèces terricoles a été interprété comme un gradient de paludification. Pleurozium schreberi, Ptilium crista-castrensis, Polytrichum commune et Dicranum polysetum étaient plus abondants dans les forêts matures alors qu’une forte abondance de sphaignes caractérisaient les vieilles forêts. L’axe 1 d’une CMN des espèces épiphytes a été interprété comme un gradient du temps écoulé depuis le dernier feu. L’abondance des espèces épiphytes Tuckermannopsis americana, Hypogymnia physodes et Bryoria furcellata était plus importante dans les forêts matures. À l’opposé, Mycoblastus sanguinarius, Bryoria trichodes et Usnea spp. étaient plus abondants dans les vieilles forêts. L’abondance des lichens épiphytes augmentait en fonction de l’âge des arbres alors que la richesse des lichens épiphytes était plus élevée dans les sites où le peuplier faux-tremble (Populus tremuloides) et le pin gris (Pinus banksiana) étaient présents. Puisque la composition des communautés variait en fonction du temps écoulé depuis le dernier feu, il est important de préserver la diversité des stades successionnels à l’échelle du paysage et la diversité structurale à l’échelle du site pour maintenir les communautés de bryophytes et de lichens.