Publications du Service canadien des forêts

Persistence of suppression effects on peatland black spruce advance regeneration after overstory removal. 2000. Groot, A.; Hökkä, H. Canadian Journal of Forest Research 30: 753-760.

Année : 2000

Disponible au : Centre de foresterie des Grands Lacs

Numéro de catalogue : 20523

La langue : Anglais

Disponibilité : PDF (demande par courriel)

Sélectionner

Résumé

La persistance des effets de suppression sur le développement de la régénération de l'épinette noire (Picea mariana (Mill.) BSP) dans les terrains tourbeux, à la suite de l'enlèvement de l'étage dominant, a été examinée (i) en analysant les patrons de croissance après récolte et (ii) en comparant la croissance observée après récolte avec les prédictions d'un modèle de croissance d'arbre individuel. L'analyse des patrons de croissance a révélé des points critiques (inflexions ou maxima) dans le cas des séries annuelles de la surface terrière, du diamètre, de la croissance en hauteur et de l'accroissement en volume spécifique. Les points critiques sont apparus à différents moments (allant de 1 à 29 ans après récolte) pour différentes variables et, souvent, plus tôt chez les arbres qui étaient plus hauts au moment de la récolte. Toutefois, ces points critique ne coïncident pas nécessairement avec l'arrêt de la suppression persistante, étant donné que les patrons de croissance après récolte reflètent aussi des influences courantes sur la croissance. La comparaison de la croissance en surface terrière et en diamètre observé avec les prédictions du modèle, a dégagé des effets persistants de suppression. Ces effets sur la croissance en surface terrière et en diamètre, diminuent de façon linéaire avec le temps écoulé depuis la récolte et deviennent négligeables 12 ans après celle-ci. La persistance des effets de suppression sur la croissance en surface terrière et en diamètre est en grande partie indépendante de la hauteur qu'avait l'arbre au moment de la récolte.