Publications du Service canadien des forêts

Low genetic diversity at allozyme loci in Juglans cinerea. 2000. Morin, R.; Beaulieu, J.; Deslauriers, M.; Daoust, G.; Bousquet, J. Canadian Journal of Botany 78: 1238-1243.

Année : 2000

Disponible au : Centre de foresterie des Laurentides

Numéro de catalogue : 20487

Langue : Anglais

Disponibilité au SCF : PDF (demande par courriel)

Résumé

Le noyer cendré (Juglans cinerea L.) est une composante mineure de la région des forêts tempérées feuillues du nord-est de l’Amérique du Nord, mais il est fortement affecté par le chancre du noyer (Sirococcus clavigignenti-juglandacearum Nair, Kostichka et Kuntz) dans la partie sud de son aire de répartition. La diversité génétique et la structure des populations de cette espèce ont été évaluées à l’aide de 12 locus isoenzymatiques à partir d’échantillons recueillis dans des populations qui étaient soit saines ou encore faiblement affectées. Les estimations de diversité génétique étaient faibles avec des valeurs de beaucoup inférieures à celles rapportées pour d’autres espèces du même genre ou encore pour les espèces boréales arborescentes, avec des pourcentages de locus polymorphes de 25 et de 13,9 % en ce qui concerne l’espèce et les populations respectivement de 1,3 et de 2,3 allèles par locus et locus polymorphe respectivement en ce qui a trait à l’espèce, et un taux moyen d’hétérozygotie observée de 0,028. Les populations étaient faiblement différenciées, à l’exception d’une des populations étudiées. Les implications pour la conservation des ressources génétiques de cette espèce sont abordées.

Dernière mise à jour :